STOP aux Faux Clics sur Google AdWords !
Cession Entreprise
Vendre entreprise
Le manuel du repreneur Fermer

1. Lancez votre recherche d'annonces d'entreprise :

- Soit directement par mots clés, sous le menu sur n'importe quelle page

- Ou en sélectionnant un secteur ou une région, à partir de la colonne de gauche


2. Consultez les annonces correspondant à votre recherche.

3. Demandez à être contacté pour les offres qui ont retenu votre attention. être recontacté

4a. Vous possédez déjà un compte repreneur sur le site :
Connectez vous sur la colonne de gauche avec votre adresse email et votre mot de passe. Une fois connecté, chaque demande de contact sera transmise automatiquement à nos chargés d'affaires qui vous recontacterons dans les plus brefs délais.

4b. Vous ne possédez pas de compte repreneur :
Créez votre compte via la colonne de gauche, ou via le menu "reprendre une entreprise/créer votre compte". Vous aurez alors le choix de vous définir comme repreneur individuel ou au titre d'une société et de completer votre profil.

L'espace repreneur vous permet :

- d'accéder à la liste des annonces déjà demandées

- d'accéder à la modification libre de votre profil repreneur

- de demander facilement à être recontacté pour plusieurs annonces en un seul click.

conseils d'experts pour renprendre une entreprise Foire aux
questions
mode d'emploi du repreneur Le manuel
du repreneur
Aide pour reprendre une entreprise Nos fiches
conseils
Evaluer votre entreprise Evaluez mon
entreprise
 
 

Sociétés à vendre par région

Entreprise à vendre dans votre région

Des opportunites de reprise

TOUTE L'INFO DE LA CESSION ET REPRISE D'ENTREPRISE - Financement

Nouvelle hausse, en valeur, des fusions-acquisitions mid-market

Par Cyril ANDRÉ

Publié le mardi 13 mai 2014

La hausse de l’Indice Argos Mid-Market se poursuit. Il affiche une progression de 4 % au premier trimestre de cette année par rapport au dernier trimestre 2013. Il s’agit de la seconde hausse consécutive après l’augmentation de 12 % enregistrée sur le trimestre précédent.
Les prix payés par les fonds de capital-transmission connaissent une certaine stabilité à 7,3 fois l’Ebitda. «  Ce niveau de valorisation reste soutenu par une diversification croissante des sources de financement, des taux d’intérêt faibles, ainsi que des marges et des commissions de financement relativement serrées », souligne l’étude.

Par contre, les multiples d’acquisitions payés par les acquéreurs industriels continuent leur progression à 8,3 fois l’Ebitda, soit une progression de 9 % par rapport au 4ème trimestre 2013 et de pas moins de 30 % depuis la fin 2012. Trois principaux facteurs peuvent expliquer cette progression : d’une part, l’utilisation de la trésorerie excédentaire des entreprises européennes ; d’autre part, la proportion croissante des acquéreurs étrangers en particulier nord-américain et, enfin, comme l’expliquent les auteurs de l’étude « la bonne tenue des marchés actions qui incite les acquéreurs cotés à proposer des multiples de valorisation  pour les sociétés non-cotées en ligne avec leur propres multiples ».

Des dirigeants retardent la cession de leur PME

Rappelons que l’Indice Argos Mid Market mesure l’évolution des valorisations des sociétés mid-market non cotées de la zone euro. Publié chaque trimestre, il correspond à la médiane sur six mois glissants du multiple EV / Ebitda historique des opérations de fusions-acquisitions. Il est réalisé par Epsilon Research pour Argos Soditic. Selon les auteurs de cet indice de référence, le multiple EV / Ebitda est le plus pertinenet dans la mesure où il n’est ni influencé par la structure financière de la cible, ni par les politiques d’amortissement et de provision. Pour ces derniers, il constitue également la meilleure approximation du cash-flow opérationnel.

En volume de transaction, l’activité fusion-acquisition mid-market est restée stable sur les trois premiers mois de l’année. Pour le seul segment capital-transmission, elle est même en baisse de 28 % par rapport au dernier trimestre 2013. « Les dirigeants de PME peuvent avoir intérêt à retarder la cession de leur entreprise : les options de réinvestissement sont limitées et présentent un rendement plus faible. Certains dirigeants attendent également que les comptes de leur société présentent un retour matériel à la croissance et à un niveau de rentabilité supérieur avant d’engager un processus de sortie », soulignent les auteurs de l’étude.

Affaires à vendre

Chauffage/Sanitaire - Climatisation - Energies renouvelables

Nettoyage Industriel

Bureau d'études VRD/géomètre

Vente de produits liés à l'amélioration de l'habitat

Négoce matériaux construction

Location de camions, camions grues et pelles avec chauffeur

HERE SDE PARIS 2018