STOP aux Faux Clics sur Google AdWords !
Cession Entreprise
Vendre entreprise
Le manuel du repreneur Fermer

1. Lancez votre recherche d'annonces d'entreprise :

- Soit directement par mots clés, sous le menu sur n'importe quelle page

- Ou en sélectionnant un secteur ou une région, à partir de la colonne de gauche


2. Consultez les annonces correspondant à votre recherche.

3. Demandez à être contacté pour les offres qui ont retenu votre attention. être recontacté

4a. Vous possédez déjà un compte repreneur sur le site :
Connectez vous sur la colonne de gauche avec votre adresse email et votre mot de passe. Une fois connecté, chaque demande de contact sera transmise automatiquement à nos chargés d'affaires qui vous recontacterons dans les plus brefs délais.

4b. Vous ne possédez pas de compte repreneur :
Créez votre compte via la colonne de gauche, ou via le menu "reprendre une entreprise/créer votre compte". Vous aurez alors le choix de vous définir comme repreneur individuel ou au titre d'une société et de completer votre profil.

L'espace repreneur vous permet :

- d'accéder à la liste des annonces déjà demandées

- d'accéder à la modification libre de votre profil repreneur

- de demander facilement à être recontacté pour plusieurs annonces en un seul click.

conseils d'experts pour renprendre une entreprise Foire aux
questions
mode d'emploi du repreneur Le manuel
du repreneur
Aide pour reprendre une entreprise Nos fiches
conseils
Evaluer votre entreprise Evaluez mon
entreprise
 
 

Sociétés à vendre par région

Entreprise à vendre dans votre région

Des opportunites de reprise

TOUTE L'INFO DE LA CESSION ET REPRISE D'ENTREPRISE - Financement

La valorisation des PME européennes est orientée à la baisse

Par Cyril ANDRÉ

Publié le jeudi 22 mai 2008

Conséquence directe de la crise financière de l’été 2007, le prix moyen des PME non cotées de la zone euros a reculé de 8 % au second semestre 2007 par rapport aux six mois précédents. C’est la tendance enregistrée par l’indice Argos Mid-Market, et ce, après trois années de hausse continue. Selon cet indice, les entreprises concernées se sont vendu 8,3 fois leur excédent brut d’exploitation (Ebitda), soit au même niveau que18 mois plus tôt.
La baisse de l’indice est directement liée à la crise des subprimes « qui a entraîné à la fois une contraction de l’offre de crédit, notamment pour le financement des acquisitions, une hausse des primes de risque de marché et une baisse des anticipations de croissance des entreprises », souligne l’étude d’Argos Siditic, groupe de capital investissement qui établi cet indice avec le bureau d’analyse financière Epsilon Research. Selon les premières tendances, cet indice devrait poursuivre sa baisse sur le premier semestre 2008 du fait d’un durcissement des conditions de financement des acquisitions et d’une dégradation de la croissance.
Toutefois, il ressort également de cette étude que l’activité de fusion-acquisition mid-marcket est restée soutenue en 2007 avec une hausse de 23 % en volume et de 19 % en valeur par rapport à l’année précédente. Cette évolution, qui peut paraître de prime abord quelque peu contradictoire avec la baisse de l’indice, résulte de différents facteurs : les bons résultats et bilans des entreprises européennes qui leur permettent de financer leurs acquisitions en cash ; la stratégie de croissance des entreprises qui passe par des acquisitions ; les fonds de LBO qui demeurent actifs sur le mid-market.
« La baisse de l’indice Argos Mid-Market résulte essentiellement de la baisse de 15 % des multiples payés par les acquéreurs industriels : la valorisation passe de 9,9 à 8,5 fois l’Ebitda », soulignent les auteurs de l’étude. Ils expliquent cette évolution par l’impact de la baisse des marchés financiers, par la baisse des anticipations de croissance des entreprises et enfin, par la hausse du coût du capital lié à la hausse rapide de la prime de risque sur le second semestre de 2007.
À l’inverse, le prix moyen payé par les fonds de LBO demeure stable à 7,6 fois l’Ebitda. À ce niveau également, plusieurs facteurs expliquent cette stabilité des valorisations des LBO mid-market : d’une part, l’impact de la crise des subprimes sur les fonds LBO de grande taille qui de ce fait s’intéresse de plus en plus aux opérations d’un niveau plus modeste, d’autre part, les niveaux records des fonds levés par le capital investissement et qui restent à investir et enfin le fait que les sociétés reprises en LBO, souvent bien placées sur leur marché, sont moins sensibles que la moyenne à un retournement du marché.
Rappelons que l’indice Argos Mid-Market est bâti à partir de l’analyse de 418 transactions réalisées dans la zone euros. Le chiffre d’affaires moyen de ces PME se situe à 87,2 millions d’euros.

Affaires à vendre

Chauffage/Sanitaire - Climatisation - Energies renouvelables

Nettoyage Industriel

Bureau d'études VRD/géomètre

Vente de produits liés à l'amélioration de l'habitat

Négoce matériaux construction

Location de camions, camions grues et pelles avec chauffeur

HERE Marseille 2016