STOP aux Faux Clics sur Google AdWords !
Cession Entreprise
Vendre entreprise
Le manuel du repreneur Fermer

1. Lancez votre recherche d'annonces d'entreprise :

- Soit directement par mots clés, sous le menu sur n'importe quelle page

- Ou en sélectionnant un secteur ou une région, à partir de la colonne de gauche


2. Consultez les annonces correspondant à votre recherche.

3. Demandez à être contacté pour les offres qui ont retenu votre attention. être recontacté

4a. Vous possédez déjà un compte repreneur sur le site :
Connectez vous sur la colonne de gauche avec votre adresse email et votre mot de passe. Une fois connecté, chaque demande de contact sera transmise automatiquement à nos chargés d'affaires qui vous recontacterons dans les plus brefs délais.

4b. Vous ne possédez pas de compte repreneur :
Créez votre compte via la colonne de gauche, ou via le menu "reprendre une entreprise/créer votre compte". Vous aurez alors le choix de vous définir comme repreneur individuel ou au titre d'une société et de completer votre profil.

L'espace repreneur vous permet :

- d'accéder à la liste des annonces déjà demandées

- d'accéder à la modification libre de votre profil repreneur

- de demander facilement à être recontacté pour plusieurs annonces en un seul click.

conseils d'experts pour renprendre une entreprise Foire aux
questions
mode d'emploi du repreneur Le manuel
du repreneur
Aide pour reprendre une entreprise Nos fiches
conseils
Evaluer votre entreprise Evaluez mon
entreprise
 
 

Sociétés à vendre par région

Entreprise à vendre dans votre région

Des opportunites de reprise

TOUTE L'INFO DE LA CESSION ET REPRISE D'ENTREPRISE - En bref

Baromètre de la Transmission de PME : « l’optimisme est de rigueur »

Par Cyril ANDRÉ

publié le lundi 5 mars 2018

Réalisé par Epsilon Research, en partenariat avec le CNCFA, le Baromètre de la Transmission de PME en France est l’une des rares études chiffrée et documentée sur ce marché. La cible étudiée est précise : il s’agit de PME de 20 à 250 salariés ayant fait l’objet d’une cession ou d’une transmission (donc hors TPE, ETI et fonds de commerce).

Premier constat : le marché français est toujours dominé par les cessions qui représentent, l’an passé, 3 500 opérations sur un total de 4 700 entreprises transmises. Les transmissions intra-familiales ont donc concerné 1 200 PME soit 25 % de ce marché.

« Pour la première fois depuis 2008, exception faite de 2012, le Baromètre de la Transmission des PME en France met en évidence un léger rebond du nombre de transmissions, en valeur ( + 10 %) plus qu’en volume ( + 1 %) », expliquent les experts d’Epsilon Research. Selon ces derniers, cette légère progression du marché doit être mise en relation avec la typologie des 3 principaux types d’acheteurs du marché en France. D’une part, les acteurs du capital-transmission qui demeurent toujours très actifs avec plus de 200 opérations par an. Ce qui s’explique, en particulier, par la très bonne santé du private equity hexagonal. D’autre part, les acquéreurs cotés qui représentent 40 % des acheteurs stratégiques en 2017. Il s’agit là d’un nouveau record. Ceci traduit l’importante trésorerie des sociétés du SBF 120 d’où leurs fortes capacités d’investissement. Enfin, les acquéreurs étrangers  se situent à un niveau supérieur à la moyenne sur 10 ans avec 28 % des opérations.

Une progression de 50 % des prix en 5 ans

Autre tendance forte : la forte progression des prix d’acquisition des PME. Ainsi, l’indice Argos, qui mesure l’évolution des prix des sociétés non cotées du mid-market, a augmenté de 50 % en 5 ans. Il apparaît que depuis 2015, le prix moyen des PME transmises en France a augmenté de 25 %. D’après le Baromètre CNCFA de la transmission de PME en France, cette nette hausse est liée à 3 facteurs : un déséquilibre entre l’offre et la demande avec une concurrence forte entre repreneurs potentiels face à un nombre restreint de PME transmissibles ; des taux d’intérêt très faibles qui impactent l’ensemble des actifs faisant ainsi mécaniquement augmenter le prix des PME transmissibles ; enfin, toujours selon les auteurs de ce baromètre, il y a un effet cyclique : « dans une phase haussière du M&A, la France rattrape son retard de 2 ans sur l’Europe, elle-même en décalage de 18 mois par rapport aux États-Unis ».

Autre constat établi par ce baromètre, le manque d’entreprise à transmettre n’est pas dû à l’absence de repreneurs. Car, y compris pour les plus petites structures, le ratio acquéreurs / PME est de 3 pour 1.  Il existe deux raisons principales à ce constat : d’une part, l’état et la fragilité du parc de PME après 10 ans de stagnation économique ; d’autre part, l’insuffisance de la préparation des dirigeants et, en particulier, la mauvaise appréhension de la valeur de leur entreprise.

« L’évolution du marché de la transmission  étant intimement liée à la croissance économique, le rebond observé cette année devrait donc se poursuivre en 2018. Les réformes récemment engagées sur le plan fiscal et en matière de taxation du capital commencent déjà à produire leurs effets sur le marché de la transmission. L’optimisme est donc de rigueur », estiment les auteurs de ce baromètre CNCFA / Epsilon research.

Affaires à vendre

Chauffage/Sanitaire - Climatisation - Energies renouvelables

Nettoyage Industriel

Bureau d'études VRD/géomètre

Vente de produits liés à l'amélioration de l'habitat

Négoce matériaux construction

Location de camions, camions grues et pelles avec chauffeur

HERE SDE 2018