STOP aux Faux Clics sur Google AdWords !
Cession Entreprise
Vendre entreprise
Le manuel du repreneur Fermer

1. Lancez votre recherche d'annonces d'entreprise :

- Soit directement par mots clés, sous le menu sur n'importe quelle page

- Ou en sélectionnant un secteur ou une région, à partir de la colonne de gauche


2. Consultez les annonces correspondant à votre recherche.

3. Demandez à être contacté pour les offres qui ont retenu votre attention. être recontacté

4a. Vous possédez déjà un compte repreneur sur le site :
Connectez vous sur la colonne de gauche avec votre adresse email et votre mot de passe. Une fois connecté, chaque demande de contact sera transmise automatiquement à nos chargés d'affaires qui vous recontacterons dans les plus brefs délais.

4b. Vous ne possédez pas de compte repreneur :
Créez votre compte via la colonne de gauche, ou via le menu "reprendre une entreprise/créer votre compte". Vous aurez alors le choix de vous définir comme repreneur individuel ou au titre d'une société et de completer votre profil.

L'espace repreneur vous permet :

- d'accéder à la liste des annonces déjà demandées

- d'accéder à la modification libre de votre profil repreneur

- de demander facilement à être recontacté pour plusieurs annonces en un seul click.

conseils d'experts pour renprendre une entreprise Foire aux
questions
mode d'emploi du repreneur Le manuel
du repreneur
Aide pour reprendre une entreprise Nos fiches
conseils
Evaluer votre entreprise Evaluez mon
entreprise
 
 

Sociétés à vendre par région

Entreprise à vendre dans votre région

Des opportunites de reprise

TOUTE L'INFO DE LA CESSION ET REPRISE D'ENTREPRISE - Editorial

Le repreneur doit s’attendre à de mauvaises surprises

Par Cyril ANDRÉ

Publié le vendredi 16 juillet 2010

Le repreneur réaliste doit bien prendre conscience qu’il va certainement vivre un curieux paradoxe. Alors que durant le processus de reprise il va mener toutes les actions possibles pour bien appréhender la cible et ainsi limiter au maximum les risques, il va fatalement connaître des mauvaises surprises, les fameux cadavres dans le placard, lorsqu’il prendra la direction effective de l’entreprise rachetée.
Comme nous l’indiquait récemment un repreneur « la société rentable, sans risque et bien structurée, elle n’est pas à vendre ». L’acheteur potentiel doit bien prendre conscience que le cédant, et c’est bien naturel, va tenter de présenter la cible sous ses meilleurs atours pour en retirer le meilleur prix. Les différents audits, certes importants, voire indispensables, ne suffisent souvent pas à révéler les faiblesses et les failles de la cible.
Il ressort de l’expérience de nombreux repreneurs qu’il faut aller au-delà de ces audits pour essayer de déceler des difficultés potentielles ou bien réelles. Sans tomber dans la paranoïa aiguë, le repreneur sérieux se doit de douter et de ne pas prendre pour argent comptant les affirmations du cédant. 
Avec du recul, nombre de repreneurs confient, par exemple, qu’ils auraient dû tout faire pour entrer dans la société et discuter avec des membres du personnel et qu’ils auraient eu intérêt à rencontrer les principaux clients et fournisseurs. Il ne s’agit là que de deux exemples. Le repreneur doit bien se garder de tout optimisme mal placé, en d’autres termes de naïveté, et s’attendre à quelques mauvaises surprises car, encore une fois, la cible idéale n’est pas sur le marché.
Dans les faits, les mauvaises surprises coûtent de l’argent. Pour cette raison, le plan de financement ne doit pas être trop tendu et permettre au repreneur d’avoir une certaine souplesse afin, le cas échéant, de pouvoir gérer au mieux des imprévus.

Ajout de commentaire

Code de sécurité

Commentaire de Damien Louvet, le 22 2010 à 12:33

Effectivement, il convient de bien s'imprégner de l'ambiance générale de l'entreprise du cédant en échangeant avec les collaborateurs internes. J'ajouterais même que cet échange doit bien évidemment se poursuivre une fois la reprise effectuée. Une fois aux commandes de l'entreprise, le repreneur se trouve confronté à un univers " étranger " qui a sa propre organisation, ses rites, ses objectifs. Tout l'enjeu d'une reprise est de parvenir à fédérer autour du projet toutes les composantes de l'écosystème de l'entreprise : clients, actionnaires, fournisseurs, financiers, salariés, partenaires commerciaux, etc. Cela nécessite une action de communication interne afin de valoriser la nouvelle vision et de la rendre intelligible par tous les collaborateurs, premiers relais du projet.