STOP aux Faux Clics sur Google AdWords !
Cession Entreprise
Vendre entreprise
Le manuel du repreneur Fermer

1. Lancez votre recherche d'annonces d'entreprise :

- Soit directement par mots clés, sous le menu sur n'importe quelle page

- Ou en sélectionnant un secteur ou une région, à partir de la colonne de gauche


2. Consultez les annonces correspondant à votre recherche.

3. Demandez à être contacté pour les offres qui ont retenu votre attention. être recontacté

4a. Vous possédez déjà un compte repreneur sur le site :
Connectez vous sur la colonne de gauche avec votre adresse email et votre mot de passe. Une fois connecté, chaque demande de contact sera transmise automatiquement à nos chargés d'affaires qui vous recontacterons dans les plus brefs délais.

4b. Vous ne possédez pas de compte repreneur :
Créez votre compte via la colonne de gauche, ou via le menu "reprendre une entreprise/créer votre compte". Vous aurez alors le choix de vous définir comme repreneur individuel ou au titre d'une société et de completer votre profil.

L'espace repreneur vous permet :

- d'accéder à la liste des annonces déjà demandées

- d'accéder à la modification libre de votre profil repreneur

- de demander facilement à être recontacté pour plusieurs annonces en un seul click.

conseils d'experts pour renprendre une entreprise Foire aux
questions
mode d'emploi du repreneur Le manuel
du repreneur
Aide pour reprendre une entreprise Nos fiches
conseils
Evaluer votre entreprise Evaluez mon
entreprise
 
 
Suivez-nous sur facebook

Sociétés à vendre par région

Entreprise à vendre dans votre région

Des opportunites de reprise

Cession - acquisition d'entreprises

Cession-entreprise est un site Internet spécialisé dans la reprise de PME-PMI.
Il présente plusieurs centaines d´entreprises à reprendre, classées par secteur et propose des services pour aider cédants et repreneurs dans leurs recherches.
Le site propose également une rubrique d´information professionnelle alimenté au quotidien par des journalistes spécialisés (interviews, enquêtes, témoignages et conseils d´experts)

Ecommerce d'objets de décoration

Secteur : Vente aux particuliersRégion : Rhône-Alpes
CA : 2 000 000 €Référence : 13227
En savoir plus

Bureau d'études fluides

Secteur : Ingéniérie et études techniquesRégion : Ile-de-France
CA : 2 200 000 €Référence : 13222
En savoir plus

Fabrication de profilés

Secteur : Travail des métauxRégion : Ile-de-France
CA : 3 000 000 €Référence : 13216
En savoir plus

Vente, maintenance et SAV de portes[...]

Secteur : Vente aux professionnelsRégion : Ile-de-France
CA : 3 000 000 €Référence : 13215
En savoir plus

La loi Pacte assouplit la transmission d’entreprise

Par Cyril ANDRÉ Publié le 12/06/2019

La loi Pacte, qui a fait l’objet de mois et de mois de concertation, a été publiée au Journal officiel le 23 mai. C’est l’occasion de revenir sur trois mesures concernant directement la transmission d’entreprise qu’elle comporte. Ces mesures devraient être de nature à relancer le nombre d’opération de cession et de reprise d’entreprise en baisse sur la période récente.

Le crédit vendeur va être facilité pour les parties. Cette mesure est réclamée depuis des années par les professionnels de la transmission, en particulier par les notaires et les experts-comptables. Rappelons que le crédit vendeur est un prêt consenti par le cédant au repreneur (donc sur une partie du prix de vente) afin de faciliter l’opération lorsque le plan de financement de l’acquéreur est trop tendu. Que change la loi ? Pour le cédant, le paiement de l’impôt sur les plus-values pourra être étalé dans le temps. Cet étalement des prélèvements devrait ainsi encourager l’utilisation de ce dispositif du crédit vendeur. Cet étalement sera désormais possible pour les ventes d’entreprises jusqu’à 50 salariés et 10 millions d’euros de chiffre d’affaires.

Une autre disposition de cette loi Pacte concerne le régime de reprise d’entreprise par les salariés. Le dispositif de crédit d’impôt pour les repreneurs est désormais élargi à l’ensemble des opérations de ce type sans minimum du nombre de salariés repreneurs. Jusqu’à présent, l’opération de reprise interne devait concerner un minimum de 15 salariés ou 30 % de l’effectif. Aujourd’hui, la seule condition est que le salarié possède un minimum de 18 mois d’ancienneté.

Sans entrer dans des détails trop techniques, signalons enfin que le pacte Dutreil qui concerne les reprises dans un cadre familial est assoupli. En l’occurrence, les obligations déclaratives annuelles sont allégées. Dans la même optique, les cessions de titres entre membres d’un même pacte sont désormais plus simples à mettre en œuvre.

En savoir plus
HERE Salon Nantes 2019