Cession Entreprise
Vendre entreprise
Le manuel du repreneur Fermer

1. Lancez votre recherche d'annonces d'entreprise :

- Soit directement par mots clés, sous le menu sur n'importe quelle page

- Ou en sélectionnant un secteur ou une région, à partir de la colonne de gauche


2. Consultez les annonces correspondant à votre recherche.

3. Demandez à être contacté pour les offres qui ont retenu votre attention. être recontacté

4a. Vous possédez déjà un compte repreneur sur le site :
Connectez vous sur la colonne de gauche avec votre adresse email et votre mot de passe. Une fois connecté, chaque demande de contact sera transmise automatiquement à nos chargés d'affaires qui vous recontacterons dans les plus brefs délais.

4b. Vous ne possédez pas de compte repreneur :
Créez votre compte via la colonne de gauche, ou via le menu "reprendre une entreprise/créer votre compte". Vous aurez alors le choix de vous définir comme repreneur individuel ou au titre d'une société et de completer votre profil.

L'espace repreneur vous permet :

- d'accéder à la liste des annonces déjà demandées

- d'accéder à la modification libre de votre profil repreneur

- de demander facilement à être recontacté pour plusieurs annonces en un seul click.

conseils d'experts pour renprendre une entreprise Foire aux
questions
mode d'emploi du repreneur Le manuel
du repreneur
Aide pour reprendre une entreprise Nos fiches
conseils
Evaluer votre entreprise Evaluez mon
entreprise
 
 

Sociétés à vendre par région

Entreprise à vendre dans votre région

Des opportunites de reprise

Cession - acquisition d'entreprises

Cession-entreprise est un site Internet spécialisé dans la reprise de PME-PMI.
Il présente plusieurs centaines d´entreprises à reprendre, classées par secteur et propose des services pour aider cédants et repreneurs dans leurs recherches.
Le site propose également une rubrique d´information professionnelle alimenté au quotidien par des journalistes spécialisés (interviews, enquêtes, témoignages et conseils d´experts)

Dépannage VL et PL, enlèvement

Secteur : Services diversRégion : Alsace Lorraine Champagne-Ardennes
CA : Environ 1 500 000 €Référence : 12935
En savoir plus

Electricité industrielle, automatismes,[...]

Secteur : Ingéniérie et études techniquesRégion : Languedoc-Roussillon
CA : 1 800 000 €Référence : 12929
En savoir plus

Vente en ligne de compléments alimentaires[...]

Secteur : Vente aux particuliersRégion : Ile-de-France
CA : 900 000 €Référence : 12927
En savoir plus

Démolition, désamiantage

Secteur : Second oeuvreRégion : France
CA : 2 000 000 €Référence : 12924
En savoir plus

L’édito : « Connais-toi toi-même »

Par Cyril ANDRÉ Publié le 29/01/2016

Dans un même temps, le repreneur va découvrir une nouvelle entreprise, sa cible, mais aussi un tout nouveau métier, celui de patron. Et parfois même un nouveau secteur… Il lui faudra donc être solide et apprendre très vite. Il devra développer ses capacités d’analyse, d’écoute, de prise de décision. Il n’évoluera plus au sein d’une hiérarchie, mais se retrouvera seul. Le repreneur se devra d’être multicompétent : gestion, management, commercial, production, etc. Il va devoir faire preuve d’une grande, ou mieux très grande, capacité de travail. Le repreneur devra non seulement bien gérer son entreprise, mais aussi, et surtout, la développer. Car il y a une dette senior à rembourser, il faut donc générer du cash flow. Pour couronner le tout, dans bien des cas, il lui faudra accepter des revenus, du moins dans les premiers temps, bien moindres que ceux dont il pouvait disposer lorsqu’il était cadre supérieur dans un grand groupe. Bref, le repreneur devra faire face à de nombreuses contraintes et exigences. Si l’aventure de la reprise peut être exaltante, elle s’assimile aussi à un vrai challenge.

C’est pourquoi, avant de se lancer dans sa quête d’une cible, le repreneur se doit de réaliser une vraie introspection, et ce en toute honnêteté. Il lui faudra procéder à un bilan le plus objectif possible de ses forces, de ses faiblesses, de ses compétences, de ses lacunes. Il ne devra éluder aucune question sur lui-même. « Connais-toi toi-même », enseignait Socrate.

Il doit se questionner par rapport à l’argent. La reprise est-elle avant tout un moyen pour en gagner ? Il devra aussi s’auto-interroger sur les problématiques de changement, de pouvoir ou encore de risque. En fonction de ses capacités, il n’hésitera pas à avoir recours, ou pas, à des compétences extérieures. Il devra aussi bien se positionner quant à la taille de la structure qu’il souhaite, ou qu’il peut, reprendre. Diriger une TPE de 3 ou 4 salariés ou une PME d’une quinzaine de collaborateurs n’est pas le même métier : homme-orchestre dans le premier cas, chef d’orchestre dans le second. Par ailleurs, un questionnement sur le soutien familial dont il pourra disposer n’est pas superflu, loin de là.

A l’issue de cet exercice, le futur patron pourra sans doute mieux orienter ses axes de recherche, quitte à viser plus petit, et moins cher, qu’initialement prévu ou rêvé. Il aura pris conscience de la nécessité, ou non, d’une ou plusieurs formations même si les apprentissages consomment du temps et de l’argent. Il saura sans doute s’il peut déménager ou non avec sa famille loin de ses bases. Il aura une idée plus précise de la dimension idéale de la structure à reprendre. Quelques questions et des réponses honnêtes feront débuter l’aventure entrepreneuriale du repreneur sur de bonnes et saines bases.

 

En savoir plus
HERE Paris 2016