clear glass frame

Un abattement de 40 % sur les dividendes

21 octobre 2020

Succédant, en 2005, au précompte, l’avoir fiscal a été institué pour éviter la double imposition des dividendes. Cet avoir fiscal revient à neutraliser au niveau de l’investisseur l’effet de l’impôt sur les sociétés. Aujourd’hui, cet avoir fiscal est remplacé par un abattement de 40 % sur le montant des dividendes pris en compte dans les revenus imposables.

Un abattement de 40 %

Les dividendes perçus sont imposables à l’impôt sur le revenu. Pour calculer le revenu net à déclarer, il convient d’appliquer un abattement de 40 % sur le montant des dividendes bruts perçus. Et de soustraire ensuite les dépenses effectuées le cas échéant pour leur acquisition et leur conservation (frais de garde, par exemple).

Les dividendes nets ainsi calculés sont ensuite totalisés avec l’ensemble des revenus de foyer fiscal. Ils sont soumis au barème progressif de l’impôt sur le revenu.

De plus, depuis le 1er janvier 2013, est instauré un mécanisme d’acompte prélevé à la source dont le taux est fixé à 21 %. Il devra être acquitté par l’établissement payeur (en pratique, la société) avec les prélèvements sociaux (dont le taux est 15,5%). Par ailleurs ce règlement devra se faire dans les 15 jours du mois suivant celui du paiement des dividendes.

Les conditions pour bénéficier de l’abattement

Cet abattement est applicable aux revenus distribués par les sociétés françaises ou étrangères ayant leur siège dans un Etat de l’Union européenne ou dans un Etat ou territoire ayant conclu avec la France une convention s’assistance. Cela  en vue de lutter contre la fraude et l’évasion fiscale. La société distributrice doit, par ailleurs, être soumises à l’impôt sur les sociétés (ou à un impôt équivalent).

Le dividende distribué

Le bénéfice distribuable est constitué par le bénéfice de l’exercice diminué des pertes antérieures et des sommes à porter en réserve (légale ou statutaire). Il peut être augmenté, le cas échéant, du report à nouveau bénéficiaire.

L’assemblée générale des associés se réunit une fois par an pour statuer sur les comptes de l’exercice écoulé. Et aussi et décider de l’affectation du résultat. Elle peut notamment décider de verser des dividendes aux associés ou actionnaires en proportion de leur participation au capital.