Légère progression de la valorisation des PME et ETI

7 octobre 2013

Isabelle Marie

La valorisation globale des près de 46 000 PME et ETI de la base AltaValue a progressé de 1 % entre les mois de juin et de septembre 2013. Elle représente 605 milliards d’euros. La valorisation médiane des seules PME a augmenté de 3,1 %. Le panel étudié comprend 45 664 PME et ETI sur l’ensemble des 110 000 entreprises françaises réalisant plus de 2 millions d’euros de chiffre d’affaires.Rappelons que AltaValue est un outil développé conjointement par Altares, spécialiste de l’information d’entreprise et qui fournit les bases de données, et par Alphavalue, spécialisé dans l’analyse et la valorisation financière des entreprises.

La méthode d’évaluation combine les données clés des PME et des ETI du panel avec leur environnement macro-économique ainsi que des tendances géo-sectorielles. AltaValue s’appuie sur cinq méthodes d’évaluation : multiple des fonds propres, multiples du chiffre d’affaires, multiple du résultat, valeur d’entreprise sur EBE et sur la DCF (Actualisation des cash flow). Les sociétés faisant partie du panel ont réalisé un chiffre d’affaires compris entre 2 millions et 1,5 milliard d’euros ; elles doivent avoir publié leurs comptes sur les cinq derniers exercices et avoir des comparables en terme d’activité.

L’Ebitda devrait sensiblement progresser en 2013 et 2014

Après une stagnation des résultats, les plus optimistes parleront de stabilité, en 2012, les experts qui travaillent sur la méthode AltaValue voient des perspectives encourageantes pour les PME et ETI hexagonales sur l’ensemble de l’année 2013 et sur 2014. Ainsi si l’Ebitda médian des entreprises du panel n’a progressé que de 0,2 % en 2012, il devrait augmenter de pas moins de 7 % en 2013 et de près de 9 % en 2014.

La croissance du chiffre d’affaires de ces sociétés devrait être modeste pour l’ensemble de l’année en cours (+ 2,7 %) mais un peu plus marquée en 2014 avec une hausse prévue de 4,5 %. Il apparaît que les fonds propres des PME et des ETI progressent régulièrement depuis 2009. Ces derniers devraient afficher une hausse de 11,3 % pour 2013 et de 10,3 % en 2014.

« Les PME et ETI françaises sont passées au travers de 5 années d’incertitude et de non croissance, principalement en tenant leurs coûts. Toute reprise en volume, même modeste, a donc un effet de levier opérationnel positif très significatif. Les excédents bruts d’exploitation devraient progresser deux à trois fois plus vite que les chiffres d’affaires », souligne AltaValue.

Les disparités régionales sont importantes puisque que la valorisation globale des entreprises du panel baisse de 5 points en Haute-Normandie et progresse de 6 points en Alsace. Notons que la seule région parisienne représente 53 % de l’ensemble de la valorisation.
Ce sont les services aux entreprises (+6,4 %) et transport et logistique (+7,4 %) qui ont connu les plus fortes variations en termes de valorisation entre juin et septembre dernier. A l’inverse, l’industrie agroalimentaire et l’immobilier connaissent les plus fortes baisses, respectivement en repli de 4,8 % et 2,7 %.