Un nouveau « Prêt Croissance » pour les PME

1 juin 2016

Isabelle Marie

D’un côté, les chefs d’entreprise, en particulier de TPE et PME,  se plaignent de la difficulté d’obtenir un prêt bancaire ; de l’autre, les banquiers assurent qu’ils n’ont absolument pas fermé le robinet. Il est vrai que ces derniers ont les chiffres pour eux : en effet, sur les douze derniers mois, les encours de crédits aux entreprises (de toutes tailles) ont connu une augmentation de 4,6 %.

Il est vrai que les critères prudentiels des banques se sont considérablement renforcés depuis l’entrée en application des règles Bâle III et que, dès lors, les banquiers sont devenus beaucoup plus regardants quant à l’attribution de prêts aux TPE et aux PME. Ces derniers peuvent consentir parfois plus facilement un prêt d’un million d’euros à une grande entreprise que 10 000 euros à une TPE aux fondamentaux plus incertains.

Un financement partagé

Ayant pris conscience de la difficulté qu’éprouvent certains dirigeants à obtenir un prêt, la région Ile-de-France et Bpifrance viennent de lancer un « Prêt croissance » destiné aux TPE et aux PME et, dans le même temps, ont renforcé le fonds de garantie pour le financement des PME.

Ce prêt, d’un montant compris entre 10 000 et 50 000 euros, est destiné aux entreprises franciliennes ayant franchi le cap des trois ans. Aucune caution n’est prise sur le dirigeant. La durée de remboursement est de cinq ans avec une possibilité de différé d’une année. Précisons que les investissements matériels comme immatériels sont éligibles à ce financement.

Comme le soulignent ses promoteurs, le principe de base de ce prêt est que le financement soit partagé par une banque et par Bpifrance. « Ce partage est la garantie de financer des dossiers sains, mais qui seraient refusés dans le seul système privé du fait de leur niveau de risque », précise Bpifrance dans un communiqué.

Un doublement de l’offre de financement en garantie

L’entrepreneur pourra solliciter ce prêt par deux canaux : soit directement auprès de sa banque qui pourra alors lui proposer un prêt partagé avec Bpifrance ; soit via une plateforme web dédiée qui sera opérationnelle à partir du mois de juillet. L’objectif est la distribution d’un millier de prêts par an.

Par ailleurs, la région, en accord avec Bpifrance, va renforcer l’offre de financement en garantie des PME. Créé en 2001, le Fonds régional de garantie est un  mécanisme qui pour but de faciliter l’octroi de prêts bancaires en partageant une partie du risque avec la banque. La région va doubler son volume d’intervention en le portant à 600 millions d’euros de prêts bancaires par an.

« Ce fonds permet très concrètement de limiter le montant de la caution solidaire du dirigeant demandée par la banque. Un prêt bancaire peut ainsi être co-garanti jusqu’à 70 % maximum », note Bpifrance.