Un fonds de capital transmission pour les PME de l’Ouest de la France

14 octobre 2013

Isabelle Marie

Une fois la cible reprise, le schéma classique veut que le repreneur optimise le développement de cette dernière afin de dégager suffisamment de cash flow pour rembourser la dette d’acquisition. Une prise de participation par un fonds spécialisé dans les PME est une des solutions qui s’offre au dirigeant pour financer de nécessaires investissements.

Les dirigeants de PME des régions Bretagne, Basse Normandie, Pays de Loire et Poitou-Charentes aussi bien des secteurs traditionnels  que technologiques ou des clean tech pourront se rapprocher de Nestadio Capital des Fonds d’investissement de Bretagne. Placement de proximité dans les PME régionales, ce FIP cible les entreprises en période de développement, en phase de commercialisation de nouveaux produits ou encore en processus de transmission.

Pour les investisseurs, le ticket d’entrée est de 500 euros minimum. La durée de vie du fonds est de 6 ans, prorogeable deux fois 18 mois. Le type d’investissement est assez large, à savoir, du capital amorçage, du capital développement, du capital transmission et enfin du capital risque. Soulignons que 100 % du fonds est investi au sein de PME régionales. En plus des mécanismes de rendement, ce fonds permet de déduire 18 % de sa souscription de l’impôt sur le revenu 2013 ou 50 % de l’ISF 2013.

Ce  fonds intègre deux mécanismes de rendement en plus de la réduction fiscale. D’une part, la valorisation de part de PME à la revente, et d’autre part, les intérêts annuels et / ou la conversion en parts de PME si la valorisation des parts de capital à la revente est plus intéressante.