Un climat des affaires stable en août

26 août 2016

Isabelle Marie

C’est une évidence que de dire que le climat dans le secteur visé par le repreneur est une donnée importante dans les critères de choix de ce dernier. Périodiquement, l’Insee livre ses indicateurs de climat des affaires et de retournement conjoncturel. Pour les repreneurs comme pour les cédants, il s’agit d’éléments d’information qui peuvent être utilement pris en compte.

En août 2016, le climat des affaires en France est stable. A 101 points, il se trouve donc très légèrement au-dessus de son niveau moyen de long terme (base 100). Il perd un point par rapport à juillet.  Afin d’éclairer quelque peu cet indicateur, rappelons qu’en 2009 il était à un indice de 70, en 2011 à 110 et début 2015 à 90. Cet indice est élaboré à partir des réponses de chefs d’entreprise des principaux secteurs d’activité.

Des entrepreneurs du bâtiment peu confiants

Dans l’industrie manufacturière, l’indice est au même niveau que la moyenne générale. Il est en repli de 2 points par rapport au mois de juillet. Comme l’explique l’Insee, le solde d’opinion des industriels sur leur activité passée se dégrade à – 6 points ; plus préoccupant, celui sur les perspectives personnelles de production est également négatif à – 3 points. Quant aux perspectives générales de production, le solde d’opinion est à 0.

Dans le secteur du bâtiment, la confiance tarde à revenir. A 95 points, le climat des affaires est certes stable depuis le mois d’avril, mais tout de même 5 points sous sa moyenne de long terme. Sur ce mois d’août, les entrepreneurs du bâtiment sont plus nombreux qu’en juillet à anticiper un recul de leur activité que lors du mois précédent. Leur jugement sur les carnets de commandes est très négatif puisqu’il se situe à – 43 points alors que sa moyenne historique est de – 24 points.