Transmission : Bpifrance étend sa délégation de garantie

24 mars 2015

Isabelle Marie

Au-delà de la dette d’acquisition, le financement demeure l’une des problématiques majeures du repreneur qui souhaite développer sa nouvelle entreprise et qui a négocié un montage initial peut être un peu trop tendu. Pour ces derniers, comme pour l’ensemble des dirigeants de TPE, Bpifrance vient de mettre en place de nouvelles conventions de délégation avec ses partenaires bancaires afin de contribuer à des solutions de financement plus rapide.  Grâce à cette garantie, les dirigeants de TPE sont en mesure d’obtenir une réponse très rapide de leur établissement bancaire face à un besoin d’urgence.

« Pour mieux financer les entreprises et à compter de 2015, Bpifrance élargit à la finalité « renforcement de la trésorerie » la délégation de sa garantie à ses partenaires bancaires, pour des prêts allant jusqu’à 200 000 euros. Objectif : donner aux TPE, via les banques, une réponse immédiate à un besoin d’urgence », souligne François-Xavier Willot, directeur gestion banques investisseurs chez Bpifrance.  Jusqu’alors cette délégation de garantie était valable pour des prêts allant jusqu’à 100 000 euros.

De la création à la transmission

Bpifrance partage donc le risque avec le banquier pour des quotités allant de 40 à 70 % et ce quel que soit la nature du crédit : court, moyen long terme ou encore crédit-bail. Il peut aussi s’agir de crédit documentaire pour les entreprises  agissant à l’export. Dans ce cadre, la structure publique intervient à tous les stades de la vie de l’entreprise et notamment les plus délicat comme la création ou la transmission.

Rappelons que dans le cadre de sa garantie Bpifrance, et son prédécesseur Oseo, a déjà contribué à la transmission de plus de 7 300 entreprises.