TPE : une timide reprise d’activité en 2010

7 juin 2011

Isabelle Marie

La dernière étude de la FCGA (Fédération des centres de gestion agréés) établi un constat enfin optimiste sur l’activité des TPE. Ces entreprises qui sont les plus fragiles et les plus sensibles à toute dégradation de l’environnement économique sont aussi celles qui ont mis le plus de temps à s’extirper de la crise. L’enseignement principal de ce travail de la FCGA est que, globalement, les plus petites entreprises ont retrouvé le chemin de la croissance, soit une progression de 0,7 % de leur activité. Une croissance, certes timide, qui intervient après deux années de récession.

Le secteur des TPE le plus performant est la vente et réparation auto-moto, avec une progression de 4 % de son chiffre d’affaires. En partie grâce à l’arrivée de la TNT, le secteur de l’équipement de la maison connaît en 2010 une hausse de 0,8 % de son activité. La baisse de la TVA a impacté positivement les cafés-hôtels-restaurants qui ont vu leur activité augmenté de 0,7 %. Le commerce de détail alimentaire est stable. Toutefois, certaines professions ne sont pas parvenues à renouer avec la croissance l’an passé.

« Même s’ils améliorent leurs performances, les artisans du bâtiment, ne parviennent toujours pas à sortir la tête de l’eau avec un chiffre d’affaires en recul de 1,4% (contre -3,7% en 2009). C’est la plus forte baisse de chiffre d’affaires en 2010, tous secteurs confondus. De leur côté, pharmaciens et opticiens, sur la première marche du podium en 2009 (+1,5%), enregistrent une hausse d’activité de seulement 0,3% en 2010 », assurent la FCGA. D’autres secteurs, comme les métiers de la beauté et de l’esthétique ou l’équipement de la personne, enregistrent également une baisse de leur activité (respectivement de 0,4 % et 0,3 %).

Sur le plan géographique, et toujours quant à l’activité des TPE, la région Pays de la Loire se hisse sur la première marche du podium avec une progression de l’activité de ses petites entreprises de 2,7 %. Suivent Champagne-Ardenne avec + 2,2 % et Nord-Pas-de-Calais avec + 0,9 %. Les chiffres de cette enquête sont basés sur l’analyse des résultats de 15 000 TPE.