Sylvia Pinel s’intéresse à la transmission d’entreprise

19 décembre 2013

Isabelle Marie

« La reprise d’entreprise est un enjeu essentiel car c’est une autre façon d’entreprendre pour des jeunes qui souhaitent se lancer, avec de très bons taux de réussite ». Il est incontestablement bon que Sylvia Pinel s’intéresse à la transmission d’entreprise mais il serait encore mieux qu’elle maîtrisât davantage ses dossiers ce qui lui éviterai de dire que la reprise d’entreprise est une autre voie pour les jeunes qui souhaitent se lancer. Certes certains jeunes reprennent mais ils sont très peu nombreux ce qui est logique au vu des montants nécessaire pour une reprise. La très grande majorité des jeunes qui veulent se lancer dans l’entrepreneuriat passent par la création d’entreprise et non la reprise fusse-t-elle d’un commerce.

Au-delà de son appréhension toute personnelle de la réalité, ce qui demeure anecdotique, la ministre de l’Artisanat, du Commerce et du Tourisme vient de présenter le « kit transmission d’entreprise »dont l’objectif est d’aider les chefs d’entreprises à mieux anticiper la transmission de leur entreprise. L’enjeu est bien évidemment de taille car, selon les chiffres cités par le gouvernement, chaque année pas moins de 60 000 très petites entreprises sont à transmettre dont la moitié en raison du départ en retraite de leur dirigeant.
Ce kit se matérialise par un dépliant d’information sur le sujet et d’un site internet dédié. Le dépliant va être diffusé dans les jours qui viennent à l’ensemble des commerçants et artisans âgés de 57 ans et plus.

Le site www.transmettre-mon-entreprise.gouv.fr contient, notamment, les informations à connaître à chaque étape du processus de cession de l’entreprise, que ce soit pour le diagnostic, pour le choix du cadre juridique et fiscal, pour le financement, etc. Ce site donne également accès à la bourse des repreneurs auparavant d’Oseo, et désormais de Bpifrance et délivre des informations sur le contrat génération-transmission.

Sylvia Pinel a, à cette occasion, signé une charte avec différentes structures concernées par la transmission d’entreprise comme les CCI, l’APCE, les CMA ou encore les experts-comptables et les notaires. L’objectif de cette charte étant « d’accompagner de façon coordonnée les dirigeants qui transmettre leur entreprise ».