Réseau Entreprendre se met au crowdfunding

26 octobre 2015

Isabelle Marie

Réseau Entreprendre vient de signer un partenariat avec les plateformes de crowdfunding Anaxago et Lendix afin de proposer à ses lauréats une nouvelle offre de financement. Au-delà du prêt d’honneur qu’il octroie aux repreneurs et créateurs lauréats, le réseau d’accompagnement propose ainsi deux nouvelles solutions destinées à renforcer le financement des entreprises et des porteurs de projet.

Première solution : Anaxago, qui est une plateforme spécialisée dans le crowd-equity, offre la possibilité aux lauréats qui le souhaitent de lever entre 150 000 euros et 1,5 million en moins de 90 jours grâce à une équipe dédiée qui va piloter le processus comme les due diligence, la valorisation du pacte d’associés ou encore les prestations juridiques. Cette équipe va également aider le lauréat à animer sa campagne de communication.

Une importante communauté d’investisseurs

Seconde solution : Lendix, plateforme spécialisée dans le crowd-lending, propose un prêt à l’entreprise, en 17 jours, jusqu’à 1 million d’euros, sans caution personnelle ou assurance.

Les lauréats ayant déjà été sélectionnés par Réseau Entreprendre, les deux plateformes de crowdfunding sont assurées de pouvoir travailler avec des entrepreneurs de qualité. D’autant plus que les porteurs de projets bénéficient de l’appui et des conseils des bénévoles de Réseau Entreprendre en amont de leur opération mais aussi après la reprise ou la création de leur entreprise.

Les lauréats de Réseau Entreprendre peuvent ainsi s’adresser à une communauté importante d’investisseurs, de l’ordre de 2 500 prêteurs particuliers et institutionnels inscrits sur Lendix et pas de moins de 50 000 sur la plateforme Anaxago.

Réseau Entreprendre est le premier réseau d’accompagnement à conclure un partenariat visant à proposer une offre de financement en crowdfunding à ses lauréats. Soulignons tout de même que le succès de la campagne de crowdfunding dépend de l’adhésion ou non des investisseurs au projet présenté. Le repreneur ou le créateur n’aura donc évidemment pas la certitude de voir son projet de financement aboutir.