Pour l'Afic, la situation des LBO s'améliore

30 juin 2011

Isabelle Marie

L’Afic (Association française des investisseurs en capital) vient de publier son enquête annuelle auprès des sociétés de capital-investissement dont tout ou partie de l’activité porte sur le LBO. Les résultats se montrent particulièrement optimistes. En effet, plus de 80% des participations sous LBO n’ont rencontré aucun problème de dette en 2010, montrant une amélioration significative par rapport à fin 2009.

Négocier un nouvel échéancier

Les participations ayant rencontré des difficultés liées à leur dette en 2010 (19.2% des participations) se classent en trois catégories : près de la moitié ont continué de faire face à leurs obligations de remboursement ; la plupart des autres a pu négocier un nouvel échéancier avec leurs banques ; enfin, moins de 2% des entreprises sous LBO n’ont pas encore résolu leurs difficultés.

Parmi les entreprises sous LBO qui n’ont pas pu respecter leur échéancier, un peu plus de la moitié ont du procéder à un apport de fonds propres afin d’obtenir un rééchelonnement. Selon cette même étude, parmi les participations en portefeuille à fin 2009, seulement 0.6% ont fait l’objet d’une mise en liquidation judiciaire avec cessation d’activité.

Le non respect des covenants

Il apparaît assez clairement que plus l’investissement des fonds est important, mieux sont respectés les covenants. Ainsi, pour les opérations de moins de 20 millions d’euros, dans 20,3% des cas, les covenants ne sont pas respectés. Pour les opérations comprises entre 50 et 99 millions d’euros, ils ne le sont pas dans 9,1 % des cas. Enfin, lorsque les fonds apportent 100 millions d’euros et plus, les covenants ne sont pas respectés que dans 4,5 % des cas.

Rappelons que l’Afic regroupe l’ensemble des structures de Capital Investissement (Capital Risque, Capital Développement, Capital Transmission / LBO, Capital Retournement) installées en France. Actionnaires professionnels, les 280 membres actifs de l’association accompagnent et financent près de 5000 entreprises en France. L’AFIC compte également 200 membres associés représentant tous les métiers qui accompagnent et conseillent les investisseurs et les entrepreneurs dans le montage et la gestion de leurs partenariats.