Oséo a accompagné 5 700 projets de reprise-transmission en 2012

17 avril 2013

Isabelle Marie

Dans son bilan 2012, Oséo se félicite de son bon niveau d’activité avec 84 000 entreprises financées, un chiffre stable par rapport à l’exercice précédent, et 102 000 interventions au total. Grâce à l’intervention d’Oséo, les entreprises ont obtenu 35 milliards d’euros de financement publics et privé, soit une progression de 13 % par rapport à 2011.

Au chapitre transmission d’entreprise, la structure publique rappelle qu’elle a accompagné, l’an passé, 5 700 projets de reprise-transmission. Oséo a garanti pour 1,6 milliard d’euros de prêts bancaires pour la transmission et conclu 240 Contrats de développement transmission (CDT) pour un montant total de 58 millions d’euros.

Rappelons que ce Contrat de développement transmission, souvent méconnu par les repreneurs, est un prêt sans garanti ni caution personnelle qui est compris entre 40 000 et  400 000 euros. Sa durée est d’au maximum 7 ans avec un allègement du remboursement sur les deux premières années. Ce CDT  ne peut être conclu que s’il accompagne un prêt bancaire, ce dernier pouvant bénéficier d’une garantie Oséo. Enfin, le montant de ce contrat représente au maximum 40 % de l’ensemble des prêts mis en place.

L’an dernier, Oséo a accompagné près de 50 000 projets de créations d’entreprise, ce qui représente 2,6 milliards d’euros de prêts bancaires garantis. Un peu plus de 13 000 créateurs ont bénéficié d’un Prêt à la création d’entreprise (PCE) d’Oséo pour près de 245 millions d’euros de financements mobilisés.

Dans l’attente de la BPI

Au global, Oséo a garanti 9 milliards d’euros de prêts en faveur de l’investissement, un montant stable par rapport à 2011. Près de 15 milliards d’euros de financements ont été mis en place en partenariat avec les banques et les organismes de fonds propres. La progression est de 29 % par rapport à 2011. Par ailleurs, 9 milliards d’euros de créances court terme ont été financées, en hausse de 10 % par rapport à l’année précédente. Enfin, 1,9 milliard d’euros ont été consacrés au financement de projets innovants notamment par le biais du Fonds unique interministériel (FUI).

Le résultat d’exploitation d’Oséo est demeuré stable à 152 millions d’euros comme son résultat net qui s’élève à 100 millions d’euros. « La structure financière d’Oséo s’est fortement consolidée au cours des dernières années. Les capitaux propres part du groupe avant résultat s’élèvent, à eux seuls, à 2,6 milliards fin 2012. Le total du bilan est de 29,9 milliards, en progression de 4,1 milliards », souligne Oséo dans un communiqué.

Oséo rappelle  que dans l’attente de la constitution effective de la Banque Publique d’Investissement (BPI) plusieurs dispositifs de soutien de la trésorerie et visant à renforcer la compétitivité des entreprises sont mis en place : fonds de garanti des crédits bancaires de renforcement des trésoreries des PME, préfinancement du Crédit impôt recherche (préfiCIR),  préfinancement du Crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi (CICE) et toujours l’offre de financement mezzanine (Contrats de développement participatifs) qui permettent de financer les investissements immatériels des entreprises.