L’Insee Champagne Ardenne livre quelques données sur la reprise

22 mars 2012

Isabelle Marie

L’Insee Champagne Ardenne vient de sortir différentes données chiffrées sur la reprise d’entreprise et la création permettant de mieux cerner les deux phénomènes au sein de cette région.
En terme financier, il ressort de l’enquête, qui s’appuie sur des données de 2010, que 17 % des créations dans cette région ont requis un apport initial supérieur à 80 000 euros, soit quatre points de plus que la moyenne nationale. Les reprises nécessitent bien évidemment davantage de fonds : 30 % des repreneurs ont eu besoin de plus de 80 000 euros pour mener à bien leur projet.
« En 2010, 22 % des créateurs déclarent ne rencontrer aucun problème au montage du projet, 24 % indiquent des difficultés pour obtenir des financements et 43 %pour régler les formalités administratives. Les difficultés rencontrées sont plus prégnantes chez les repreneurs que chez les créateurs ex nihilo : 32 % des repreneurs de Champagne-Ardenne évoquent des difficultés à l’obtention d’un financement et 50 % au règlement des formalités administratives », souligne l’Insee Champagne Ardenne.
Pour la création d’une entreprise, le recours au crédit bancaire n’est pas systématique, loin de là. Ainsi, 56 % des créateurs de la région ont sollicité un emprunt bancaire en 2010, soit 6 points de plus que la moyenne national. Il apparaît très clairement que la création peut se faire sans passer par la case banque. Ceci est, certes, vrai pour les opérations de moins de 80 000 euros.