Légère baisse des reprises de fonds de commerce en 2014

27 mars 2015

Isabelle Marie

Selon le 5ème Baromètre du Bodacc, près de 44 000 fonds de commerce ont été repris en 2014 pour une valeur totale d’un peu plus de 10 milliards d’euros.

Sur l’ensemble de l’année 2014, le nombre de reprise de fonds de commerce accuse une légère baisse de 1,6 %, par rapport à 2013, à 43 800 opérations. La valeur moyenne des fonds est également en léger repli de 0,8 % à 189 000 euros. En 2014, la valeur totale des cessions de fonds de commerce dépasse les 10 milliards d’euros.

Ces chiffres émanent de la direction de l’information légale et administrative qui édite le Bulletin officiel des annonces civiles et commerciales (Bodacc). En partenariat avec Altares, la structure publique publie le baromètre Bodacc dont c’est la cinquième édition. Ce baromètre apporte donc un éclairage sur les cessions de fonds de commerce, ce qui concerne donc majoritairement des commerces mais aussi certaines TPE ou PME.

Un montant des cessions dans la moyenne

« Exception faite de 2012, où le prix moyen avait approché 200 000 euros, le montant de cession 2014 est dans la moyenne des transactions observées depuis 2011 et supérieur de 15 000 euros aux valeurs constatées sur la période 2008-2010 », notent les auteurs de ce 5ème Baromètre Bodacc.

Si la moitié des repreneurs (21 600) sont des structures sans salariés, donc concrètement des repreneurs personnes physiques, les TPE (15 784) et les PME (4 423) sont bien entendu actives sur ce marché pour des opérations de croissance externe. Le nombre de ces dernières dans les opérations de rachat de fonds de commerce a progressé de 10 % l’an passé par rapport à 2013.
Le prix moyen payé par les TPE pour le rachat d’un fonds de commerce s’élève à 175 000 euros alors qu’il dépasse les 379 000 euros lorsque l’acquéreur est une PME.

Soulignons la bonne pérennité des fonds qui ont fait l’objet d’une reprise. Ainsi, 88 % des repreneurs du millésime 2010 sont toujours actifs 5 ans plus tard ; alors que le taux de survie à 5 ans des entreprises créées ex nihilo est à peine supérieur à 50 % selon l’Insee.
Sans surprise, ce sont les secteurs du commerce et de l’hôtellerie restauration qui concentrent le plus de transaction, soit 56 % du total. Dans l’industrie, le nombre de transaction de fonds de commerce recule de 11 % à 4 000.