Les TPE et PME du bâtiment reprennent espoir

13 juillet 2016

Isabelle Marie

La Fédération française du bâtiment se montre se montre optimiste sur le court et  moyen terme. En premier lieu, sur le front de l’emploi. Si le secteur a perdu 1,5 % de son effectif salarié, soit plus de 15 000 emplois, sur le premier trimestre, le président de la FFB assure que sur l’ensemble de l’année, le secteur devrait cesser de perdre des emplois. Ce dernier  espère « une réelle amélioration de l’activité au tournant 2016-2017». Soulignons que sur l’ensemble de l’année 2016, la FFB prévoit une hausse de 1 % de l’activité.

Reprise du marché immobilier

Il assure toutefois, qu’aujourd’hui, les entreprises du secteur du bâtiment, et en particulier celles de l’artisanat, connaissent une érosion de leur marge et des trésoreries dans des situations délicates.

Le président de la FFB base son relatif optimisme, quand à une vraie reprise de l’activité à la fin de l’année, sur différents éléments  dont de très bonnes conditions de crédit et une reprise du marché de l’immobilier ancien. Pour accompagner dans de bonnes conditions ce regain attendu d’activité, le président de la FFB souhaite que  différents acteurs comme les banques, les assureurs crédits, mais aussi certains grands fournisseurs acceptent de prendre un peu plus de risques.

Certains chiffres dévoilés par la FFB viennent nourrir cette brise d’optimisme. Ainsi, sur les cinq premiers mois de l’année, les mises en chantier dans le résidentiel ont progressé de 4,5 % et celles dans le non résidentiel de 9,9 %.