Les industriels anticipent un recul de 2 % de leurs investissements sur 2013

9 novembre 2012

Isabelle Marie

Interrogés en octobre, les chefs d’entreprise des industries manufacturières prévoient une très faible progression de 1 point de leur investissement en 2012. Cette enquête sur les investissements dans l’industrie de l’Insee souligne que les dirigeants ont abaissé de 4 points leurs précédentes prévisions recueillis en juillet 2012.

Les industriels anticipent une diminution de leurs investissements entre le second semestre 2012 et le premier semestre 2013. Sur l’ensemble de l’année 2013, ils prévoient une baisse de leurs dépenses d’équipement de 2 % par rapport à 2012. A noter que dans le secteur automobile, l’investissement baisserait de 6 %, après il est vrai une progression de 25 % sur l’année 2012.

Les perspectives de profit est le premier élément inluant l'investissement

Les motivations des investissements pour 2013 sont semblables à celles de 2012 et, plus largement des 20 dernières années, à savoir à 53 % pour le renouvellement et la modernisation des équipements et à 26 % pour l’extension des capacités de production  ou à l’introduction de nouveaux produits.

Les facteurs influençant l’investissement apparaissent remarquablement stables entre le constat de ce qui a déjà été fait sur 2012 et les prévisions pour l’année à venir. Sans surprise, les perspectives de profit demeurent, à 84 %, le principal élément influant l’investissement. Viennent ensuite les facteurs techniques, à savoir les développements technologiques, à 68 %, les perspectives de demande étrangère à 45 % et les perspectives de demande intérieure à 34 %.