Les Français aiment leurs repreneurs et leurs créateurs

31 janvier 2014

Isabelle Marie

A l’occasion du 21ème Salon des Entrepreneurs, qui se tiendra les 5 et 6 février au Palais des Congrès de Paris, une enquête a été menée sur le thème : « Les Français et leurs entrepreneurs ». Parmi les principaux enseignements de cette étude menée par Cerfrance, Novancia et le Salon des Entrepreneurs, il s’avère que près d’un Français sur trois envisage de créer ou reprendre une entreprise. Cette intention d’entreprendre est à son plus haut niveau depuis 15 ans.Parmi les répondants souhaitant créer ou reprendre, 27 % assurent avoir un projet précis en tête et 33 % envisagent de concrétiser leur envie d’ici à 2015.

Les réseaux d’accompagnement sont vus comme les interlocuteurs privilégiés du futur chef d’entreprise lors de la création ou de la reprise de son activité pour 43 % des Français désireux d’entreprendre. Soulignons que près de la moitié des dirigeants de PME déjà en place partagent cette analyse. L’expert-comptable arrive en 2ème position des interlocuteurs privilégié du futur chef d’entreprise ( 26 % des personnes interrogées).

80 % soutiennent les contestations des entrepreneurs

Les entrepreneurs déjà en place seront sans doute satisfaits de savoir que pas moins de 78 % des Français font confiance aux dirigeants des TPE et des PME pour redresser l’économie du pays, loin devant les grandes entreprises (47 %), les syndicats patronaux (30 %) et l’Etat (27 %). Par ailleurs, 80 % des sondés estiment que les mouvements de contestation des entrepreneurs français depuis 2012 sont justifiés.

Enfin, il apparaît que la grande majorité des Français ont une perception très positive de l’entrepreneuriat. Pour 86 % d’entre eux, « réussir en tant que chef d’entreprise génère du respect et de la considération » et 83 % considèrent que « créer sa propre entreprise est une forme d’ascension sociale ».