Les clés pour reprendre une affaire artisanale

4 février 2011

Isabelle Marie

 Alliant savoir-faire traditionnel et technologies de pointe, l’artisanat occupe une place prépondérante au sein de l’économie française. Et se déploie dans de nombreux secteurs : alimentation, bâtiment, production ou services. En perpétuelle évolution, il se considère comme « la première entreprise de France ». Dans ce contexte, reprendre une affaire peut être porteur de développement.
A côté des transmissions traditionnelles à un membre de la famille ou à un salarié, notamment dans le bâtiment ou l’artisanat de production, on voit apparaître de « nouveaux entrants », qui veulent rejoindre cet univers. Après une première expérience professionnelle dans un autre métier, ils souhaitent avoir plus d’autonomie, plus de contact avec les clients et se réaliser par eux-mêmes. A noter que cette catégorie a tendance à se développer.
Ceux qui veulent se lancer dans l’aventure et réussir cette opération devront bien préparer leur projet, évaluer l’affaire et bâtir le plan de financement. Sachant qu’un certain nombreuses de mesures sont prévues pour aider le repreneur dans sa démarche.
A vous de jouer si vous souhaitez, à votre tour, grossir les rangs de l’artisanat ! Un dossier à lire sur cession-commerce.com