Le nombre de défaillance poursuit son recul

29 août 2011

Isabelle Marie

Certains repreneurs s’orientent vers les reprises à la barre, c'est-à-dire vers les entreprises défaillante. Mais ils en trouveront un peu moins qu’auparavant. En effet, dans une période intermédiaire, après une vraie crise et peut-être avant une seconde, la Coface nous livre une bonne nouvelle, quoique d’ampleur mesurée, sur le front des statistiques des défaillances d’entreprise. Sur le premier semestre de ce semestre 32 655 entreprises ont défailli, soit un recul de 4 % par rapport aux six premiers mois de 2010. Ce relatif bon score doit beaucoup à un mois de juin qui a vu le nombre de défaillances reculer de 18 % par rapport à juin 2010. Soulignons que sur les 12 derniers mois, le nombre de défaillances baisse de 6 % à 61 077. La Coface précise qu’il s’agit du 10ème mois consécutif de baisse.

Une dette globale de 2 milliards d'euros

Logiquement, les entreprises défaillantes laissent une dette globale impayée à leurs fournisseurs en repli de 11 % sur ce premier semestre 2011 par rapport à la même période de l’an passé. Le montant atteint tout de même 2 milliards d’euros. Les fournisseurs restent les créanciers les plus importants de ces entreprises puisque leurs créances représentent en moyenne 30 % du passif des sociétés défaillantes.
Bien évidemment, selon les secteurs, la situation diffère notablement. Sur les six premiers, cinq secteurs connaissent une progression du nombre des défaillances. Parmi ces derniers : le transport ( + 9 %), l’agroalimentaire (+7 %) et la distribution (+ 5%).
« Sur 12 mois glissants, les trois quarts des secteurs voient le nombre de leurs défaillances reculer. Les plus fortes régressions sont réalisées par les Biens d’équipements industriels, l’Energie et l’Agriculture et pêche avec des baisses respectives de 19%, 18% et 17%. Rappelons qu’au plus fort de la crise, en milieu d’année 2009, tous les secteurs enregistraient une progression de leurs défaillances, à l’exception des Télécommunications (-12% fin août 2009) », précise la Coface.

Davantage de défaillances au niveau des TPE

Sans grande surprise, la grande majorité des défaillances concerne les petites entreprises qui sont statistiquement les plus nombreuses. En effet, 70 % des défaillances concernent des sociétés dont le chiffre d’affaires est compris entre 500 et 500 000 euros. La tranche au-dessus, entre 500 000 et 1 million d’euros de chiffre d’affaires, représente 12,5 % des défaillances.