Le crowdfunding a son portail officiel

2 octobre 2013

Isabelle Marie

Le phénomène du crowdfunding est véritablement perceptible en France depuis deux à trois ans, même si certains acteurs historiques sont présents sur le marché depuis plus longtemps. Les pouvoirs publics ont pris conscience de l’importance de ce type de financement avec un certain décalage. Ils semblent désormais prompts à rattraper leur retard. Rappelons que sur certaines plateformes de crowdfunding, des repreneurs de PME peuvent trouver une partie de leur financement.

Après que les premières Assises de la finance participative (dénomination française du crowdfunding) se soient tenues, sous l’égide du ministère chargé des PME, fin septembre, un site internet dédié vient d’être mise en ligne par la Bpi : tousnosprojets.fr. La raison d’être de ce site est de fédérer les acteurs français du crowdfunding et d’offrir ainsi un point d’entrée unique pour les particuliers qui souhaitent financer un ou plusieurs projets. Bpifrance ne s’est pas donné pour objectif de sélectionner les différents projets mais uniquement les plateformes de crowdfunding qui souhaitent être présentes sur le site.

La majorité des acteurs reconnus de la finance participative sont déjà présent sur tousnosprojets.fr avec plus de 700 projets à financer. Citons Wiseed, Kisskissbankbank, Mymajorcompany ou encore Babyloan ou Financeutile.

Concrètement, les particuliers intéressés par cette forme de financement pourront opérer leur choix par zone géographique, par type d’impact (économique, social, environnemental ou culturel) et par type de financement (obligation, action, don avec ou sans contrepartie, prêt rémunéré ou non).

Le marché du crowdfunding est en plein boom en France. Selon les données de Bpifrance, ce dernier a représenté 25 millions d’euros en 2012 et devrait s’élever à 80 millions d’euros en 2013.