L’actu du capital-investissement

20 décembre 2013

Isabelle Marie

Beaucoup de TPE en ont rêvé, Fondelia l’a fait : le micro capital investissement. La société de capital investissement, détenue par la famille d’industriels Gorgé, vient, à titre d’exemple, d’investir 10 000 euros dans l’opération de création de C Diffusion France, une société distributrice de produits d’agencement intérieur implanté dans l’Ain. Cet investissement de Fondelia, une participation minoritaire, a permis de convaincre d’autres financeurs et ainsi de boucler le plan de financement pour C Diffusion France. « Conscient de la difficulté des TPE, qui représentent 93 % des entreprises françaises, pour se financer en fonds propres, Fondelia a créé le micro capital investissement pour leur permettre de financer leur création, leur développement et leur reprise, de façon rapide et simple », souligne le fonds. Notons que Fondelia investit dans toute la France et dans tous les secteurs d’activité. Autre exemple, Fondelia a récemment financé à hauteur de 15 000 euros le repreneur d’une boucherie. Ajoutée aux 40 000 euros dont il disposait au préalable, cette somme lui a permis de constituer un apport suffisant pour que les banques le financent.

MPcroissance se positionne sur un autre créneau, celui du capital investissement de proximité. Basée à Toulouse, et disposant de fonds propres de 12 millions d’euros, elle compte un portefeuille de 70 entreprises dans la région Midi-Pyrénées. Cette filiale du Groupe IRDI vient d’investir 220 000 euros au côté du repreneur de la société CD2I que ce dernier a repris en MBO. CD2I est un bureau d’études techniques en bâtiment, spécialisé dans la conception de centres aquatiques publics. L’entreprise a réalisé, l’an dernier, un chiffre d’affaires de 2,2 millions d’euros.

Bpifrance investit 17 millions d'euros au sein de Talend

Autre acteur du capital investissement en région Midi-Pyrénées : Midi Capital. La société de capital investissement lance un appel à projets dans le cadre de son mandat de gestion Club Deal, et ce, pour la 4 ème année consécutive. Grâce à ce produit, Midi Capital envisage de lever près de 30 millions d’euros sur la campagne ISF 2014. Jusqu’au mois de mars 2014, l’équipe de gérant de la société d’investissement va rencontrer différents chefs d’entreprise porteurs de projets de croissance. Les PME retenues bénéficieront d’un apport en fonds propres compris entre 500 000 et 2,5 millions d’euros. Midi Capital explique que ce dispositif est « avantageux pour les chefs d’entreprise puisqu’il permet un renforcement des fonds propres à coût réduit et prédéterminé et n’est pas dilutif à terme en cas de levée de l’option d’achat accordée aux actionnaires ».

De son côté, Bpifrance poursuit sur un rythme soutenu sa politique d’investissement sur des montants très divers. L’une des dernières opérations de la structure publique est une souscription à hauteur de 17 millions de dollars à l’augmentation de capital de Talend. Cette entreprise (basée à Suresnes et à Los Altos en Californie) est un éditeur de logiciels spécialisé dans le développement et la commercialisation de logiciels d’intégration de données, d’applications et de processus métiers. Rappelons que les investissements en fonds propres de Bpifrance inférieurs à 4 millions d’euros sont réalisés régionalement. La filiale de la Caisse des Dépôts investit en minoritaire directement ou indirectement, via des fonds partenaires, dans les PME, ETI et grandes entreprises françaises.