L’activité des business angels demeure globalement stable

25 septembre 2013

Isabelle Marie

Certes, le financement des reprises d’entreprises, et de PME en particulier, ne constitue pas l’activité principale des business angels. Toutefois, certains s’y intéressent.  Les repreneurs en recherche de fonds ne doivent pas hésiter à solliciter les différents réseaux de Business angels présents sur l’ensemble du territoire.

En dépit d’un climat économique pour le moins incertain et, surtout, de l’instabilité chronique de la règle fiscale, il apparaît que ces business angels maintiennent globalement leur activité au profit de l’économie. Ainsi, la 4ème enquête de conjoncture auprès des réseaux de business angels membres de France Angels montre une stabilisation de l’activité des business angels qu’il s’agisse du nombre de projets financés ou des montants investis. Le refinancement des projets demeurent également stable.

Des perspectives favorables pour ce second semestre

31 % des réseaux interrogé assurent qu’ils ont financé davantage de projets lors du premier semestre 2013 que lors des six mois précédents. Toutefois,  la même proportion indique le contraire. Un indicateur véritablement dans le vert est celui du nombre de business angels. Sur les six premiers mois de cette année, 34 % des réseaux expliquent que le nombre de leur adhérents business angels a progressé et seulement 16 % constatent qu’il est en diminution. Par contre, la situation apparaît moins favorable sur le plan des montants investis. Si un quart des réseaux affirment qu’ils ont davantage financé en volume, 31 % expliquent que le total des montants investis est en baisse. Les autres réseaux (soit 44 %) sont stables dans ce domaine.

Les perspectives pour l’ensemble de ce deuxième semestre 2013 apparaissent plutôt positives. Ainsi, seulement 7 % des réseaux prévoient une baisse du nombre de projets financés alors que 21 % tablent sur une hausse ( 72 % estiment que ce nombre demeurera stable). Même tendance pour les montants investis. 21 % des réseaux les voient en hausse quand 14 % pensent que le total des montants devrait être orienté à la baisse.

Rappelons que France Angels est l’association nationale qui fédère plus de 4 200 business angels regroupés au sein de 86 réseaux sur l’ensemble du territoire.