Ile-de-France Transmission : des prêts jusqu’à 70 000 euros

19 février 2016

Isabelle Marie

Ile-de-France Transmission est un dispositif est un fonds de prêt d’honneur exclusivement dédié au financement des reprises de de PME francilienne. La condition est que le projet permette de maintenir un minimum de 3 emplois et que le montant du plan de financement soit supérieur à 100 000 euros. Il est à souligner que les PME qui ont bénéficié de ce dispositif ont un taux de survie à trois ans de 90 %, ce qui constitue un taux très largement supérieur à la moyenne nationale.

« Le dispositif Ile-de-France Transmission développé avec la Région Ile-de-France et la Caisse des Dépôts, est un formidable et puissant levier pour intensifier le soutien aux reprises d’entreprises en Ile-de-France. Nous sommes ravis du succès qu’il rencontre année après année, car la reprise et la transmission de PME franciliennes sont un enjeu majeur pour l’emploi et pour le maintien des savoir-faire au sein de notre territoire », assure Edouard de Penguilly, président d’Initiative Ile-de-France.

Un effet de levier de 11,7

Ile-de-France Transmission propose des prêts d’honneur pouvant se monter jusqu’à 70 000 euros, à taux 0. Le prêt est considéré comme des fonds propres et permet de créer un effet de levier auprès des banques. A ces prêts d’honneur est associé un accompagnement du repreneur par des experts et des chefs d’entreprises bénévoles du réseau Initiative Ile-de-France.

Ile-de-France Transmission a distribué un peu plus de 15 millions d’euros de prêts d’honneur à 369 entreprises depuis la mise en place de ce dispositif en 2010. Le montant moyen d’un prêt est de 37 860 euros. Grâce à un effet de levier moyen de 11,7, le montant moyen d’une opération de reprise est de 824 000 euros. En 2015, ce sont 87 repreneurs qui ont été accompagnés par ce dispositif, soit une progression de 6 % par rapport à l’année précédente. Ils ont réussi à mobiliser 37 millions d’euros auprès des banques pour créer ou maintenir 816 emplois franciliens, soit une progression de 9 % par rapport à l’année précédente.