Hausse en valeur du marché des fusions-acquisition sur le 3ème trimestre

21 décembre 2016

Isabelle Marie

L’indice Argos Mid-Market a connu une très nette progression sur le 3ème trimestre de cette année, de 8 %, pour atteindre 9,2 fois l’Ebitda. Il revient ainsi proche de niveaux records atteints en 2006 puis fin 2015. Ce marché des fusions-acquisitions est essentiellement porté par des acquéreurs industriels dont les prix payés atteignent 9,6 fois l’Ebitda.

Selon les analystes d’Epsilon Research, « cette hausse est liée à la reprise des marchés action au 3ème trimestre 2016 et à la politique active de croissance externe des sociétés cotées, qui représentent 2/3 des acquéreurs stratégiques ». Sur le second trimestre de cette année, l’Indice Argos Mid-Market est demeuré stable à 8,5 l’Ebitda, par rapport au trimestre précédent.

Cycle haussier du M&A

Il faut, toutefois, signaler que les sociétés étrangères ont diminué le volume de leurs acquisitions en zone euro et ne représentent, sur ce 3ème trimestre, que 47 % des acquéreurs stratégiques contre 55 % en moyenne sur les années 2014 et 2015. Le recul est particulièrement sensible au niveau des sociétés américaines.

Pour leur part, les fonds de capital transmission ont payé un prix moyen représentant 8,7 fois l’Ebitda, soit une légère progression de 1,2 %. « Le cycle haussier du M&A européen ne semble pas interrompu, porté par des facteurs économiques et financiers consistants : maintien des taux très bas, reprise progressive de la croissance et politique de croissance externe des entreprises », poursuit Epsilon Research.

Rappelons que l’indice Argos Mid Market mesure l’évolution des valorisations des sociétés mid-market non cotées de la zone euro. Il est réalisé par Epsilon Research pour Argos Soditic et correspond à la médiane sur six mois glissants du multiple EV /Ebitda historique des opérations de fusions-acquisitions mid market.