Hausse de la valeur des opérations de croissance externe

31 mars 2014

Isabelle Marie

Avec 129 opérations de croissance externe sur le second semestre 2013, le volume de l’activité Buy & Build en Europe est demeuré relativement stable par rapport aux six premiers mois de l’année. 124 opérations de ce type avaient alors été recensées. Il s’agit de l’un des principaux résultats de l’étude European Buy & Build Monitor menée par le fonds d’investissement mid market Silverfleet Capital en partenariat avec Mergermarket. Cette étude est consacrée aux opérations de croissance externes menées par les sociétés européennes adossées à des fonds de capital investissement.

Sur l’ensemble de l’année passée, 231 opérations ont été recensées par l’European Buy & Build Monitor, contre 252 l’année précédente.
La valeur moyenne de ces opérations de croissance externe a été calculée sur le dernier trimestre 2013, et basée sur les 15 opérations pour lesquelles le montant de la transaction a été rendu public. Ce montant moyen a atteint 99 millions d’euros, soit une progression de 56 % par rapport à la moyenne des trois premiers trimestres.

Une valeur moyenne de 73 millions d'euros

Sur l’ensemble de l’année 2013, la valeur moyenne de ces opérations de croissance externes s’est élevée à 73 millions d’euros, à comparer aux 54 millions d’euros de 2012. « Durant le dernier trimestre 2013, nous avons assisté à une progression très significative de la taille des transactions, avec cette valeur moyenne s’établissant à 99 millions d’euros qui est la plus élevée depuis le premier trimestre 2011 », souligne Neil MacDougall, managing partner de Silverfleet Capital.

La répartition géographique des cibles montre que c’est au sein de l’ensemble des pays nordiques que se sont conclues, en 2013, le plus d’opérations (56) devant le Royaume-Uni et l’Irlande (48), l’Allemagne, Suisse et Autriche (38) et la France (25). A l’exception des pays nordiques, tous ces chiffres sont en recul par rapport à ceux de 2012.