Grant Thornton prévoit une décrue du capital investissement

10 décembre 2012

Isabelle Marie

Le groupe d’audit et de conseil Grant Thornton vient de publier l’édition 2012 de son étude « Global Private Equity Report ». Ce rapport, édité chaque année, synthétise les grandes tendances ainsi que les perspectives du secteur. Il dresse un panorama  de l’évolution du marché mondial du private equity en se basant sur les réponses de 143 sociétés de gestion.

Parmi les résultats les plus marquants de l’étude, il apparaît que 37 % des professionnels interrogés estiment que l’activité du private equity se détériore. Ce taux monte à 63 % pour les seuls Américains.

La majorité des acteurs du private equity interrogés par Grant Thornton prévoit une décrue du capital investissement, et ce en particulier en Europe. Soulignons que les Nord Américains ne s’attendent à aucune baisse d’activité. Concernant les levées de fonds, le rapport souligne une contraction du marché variant d’une région à l’autre. 72 % des professionnels interrogés qualifient les perspectives dans ce domaine comme « négatives » ou « très négatives ». Alors qu’en 2011, ils n’étaient que 46 % à émettre cette même opinion.

D’année en année, le marché du private equity s’internationalise un peu plus. L’étude assure que 52 % des fonds projettent l’acquisition d’entreprises établies à l’étranger ; ils ne sont plus que 28 % à estimer que leurs investissements passeront par des entreprises nationales.
L’étude montre également que la région MENA, à savoir le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord, est la région dans laquelle la majorité des fonds souhaite investir d’ici 2 à 3 ans. « Les firmes nord-américaines restent focalisées sur l’Europe et l’Amérique du Sud. Les firmes européennes sont, elles, plus aventurières et scrutent les opportunités de Croissance en Russie, en Asie du Sud-est, en Afrique et en Amérique du Sud », soulignent les auteurs de l’étude.