En 2015, baisse sensible du nombre de reprises de fonds de commerce

31 mars 2016

Isabelle Marie

En 2015, un peu moins de 40 000 fonds de commerce ont été rachetés, soit une baisse sensible de 9,1 % par rapport à l’année précédente. De plus, notons que ce chiffre est de 10 % à la moyenne du nombre de transactions sur les cinq dernières années. Ces données émanent du 6ème Baromètre du Bodacc, qui rescense l’ensemble des transactions de fonds de commerce en France. Précisons que les ventes de parts sociales ne sont pas prises en compte.

 Le niveau moyen du prix de cession est également orienté à la baisse. Ce dernier s’établit à près de 180 000 euros, soit un repli de 5,1 % par rapport à l’année précédente. Le prix de vente retrouve ainsi son niveau de 2011, après avoir atteint près de 200 000 euros en 2012. Soulignons que ce montant est inférieur de 10 000 euros à la moyenne des cinq dernières années.

46 % de repreneurs personnes physiques

Les repreneurs personnes physiques représentent 46 % des acheteurs. Ce taux est stable depuis trois ans. A titre de comparaison, en 2010, ce pourcentage était de 55 %. L’an passé, les personnes morales représentent 54 % des acquéreurs de fonds de commerce. Parmi ces dernières, les PME rachètent un fonds de commerce au prix moyen de 325 000 euros. Pour leur part, les ETI font le même type d’acquisition pour un montant de 466 000 euros.

Les auteurs de ce Baromètre soulignent la « remarquable pérennité » des entreprises ainsi reprises. En effet, 88 % des fonds de commerce repris en 2011 sont toujours en activité cinq ans plus tard. Ce chiffre est à comparer au taux de survie à 5 ans des entreprises créées qui n’est, selon l’Insee, que de 51 %.

 

Les secteurs commerce, hébergement, restauration et débit de boisson représentent pas moins de 57 % du total des transactions. Les pharmacies demeurent les fonds de commerce les plus onéreux avec un prix de transaction moyen supérieur à 1 million d’euros. Les fonds les plus accessibles sont les salons de coiffure et de soins de beauté qui partent, en moyenne, à 55 000 euros.

Les pharmacies en tête des valorisations

Au sein du secteur informatique et électronique, le prix moyen de cession du fonds de commerce avoisine les 320 000, il est de 770 000 euros dans les soins de la personne et l’optique et de 590 000 dans le secteur machines et équipements. Les hôtels et hébergements similaires se cèdent pour un montant moyen de 370 000 euros. Dans les services aux entreprises, les activités d’expertise-comptable se sont vendues, l’an passé, pour 190 000 euros et celles de conseil pour 180 000 euros.

Dans le secteur de la restauration, le prix moyen est stable sur un an à près de 130 000 euros ; dans le bâtiment il est en baisse sensible à 98 000 euros ; dans les services informatiques, le prix de cession moyen ressort à 333 000 euros.

 Le niveau de prix moyen diffère très sensiblement selon les régions. L’Ile-de-France demeure en tête de ce classement avec un prix moyen de 237 000 euros, devant les Hauts-de-France (205 000 euros), la Corse (182 000 euros) et PACA (181 000 euros). Signalons, la situation toujours particulière de certains DOM avec des niveaux de prix particulièrement élevé : 286 000 euros en Guadeloupe et 234 000 euros en Martinique.