Depuis 2008, le chiffre d’affaires des PME a stagné

16 novembre 2016

Isabelle Marie

L’ATH (Association technique de cabinets d’audit et d’expertise comptable) vient de publier une fort instructive analyse comparée de l’évolution financière de 15 000 PME et de quelque 2 500 ETI sur la période allant de 2008 à 2015.

Sur ces huit dernières années, la croissance de l’activité des PME a été limitée, mais repart légèrement en 2015. En effet, le chiffre d’affaires moyen des 15 000 PME étudiées progresse de 10,9 % sur la période avec un léger rebond de 1,5 % en 2015. Comme le souligne l’ATH, cette progression ne fait que couvrir l’inflation qui ressort à 10,3 % sur l’ensemble de ces huit années et qui a été nulle en 2015. L’an passé, le chiffre d’affaires moyen s’est établi à 10,7 millions d’euros, à comparer aux 9,7 millions d’euros de 2008.

Le ratio d’endettement s’est amélioré

Si la rentabilité des PME a connu un léger mieux en 2015, elle n’a pas pu retrouver son niveau de 2008. Le taux de résultat d’exploitation sur chiffre d’affaires est passé de 4,4 % en 2008 à 3,6 % en 2015. « Ces taux restent largement insuffisants pour permettre le développement plus soutenu de ces entreprises », affirment les auteurs de l’étude. L’an passé, le résultat d’exploitation s’établit 388 000 euros, contre 424 000 euros en 2008.

Sur cette même période, le niveau d’endettement s’est alourdi de 18,4 % pour les PME pour atteindre un montant moyen de 1,4 million d’euros en 2015. Quant au ratio d’endettement (à savoir les dettes financières / les capitaux propres), il s’est amélioré de 8,4 points entre 2008 et 2015, passant de 53,7 % à 45,3 %.

Il apparaît donc, que dans un contexte pour le moins compliqué, les PME ont réussi à maintenir un niveau de capitaux propre et de trésorerie satisfaisant, et ce, très certainement dans un souci de prudence.