Comment le repreneur peut-il se faire accompagner par Réseau Entreprendre ?

7 novembre 2013

Isabelle Marie

S’ils n’apparaissent pas trop contraignants, les critères de sélection pour que le repreneur soit accompagné par Réseau Entreprendre n’en sont pas moins précis.

La localisation géographique du porteur de projet sera prise en compte afin que ce dernier puisse être accompagné dans de bonnes conditions par un chef d’entreprise parrain. Il ne devra donc pas se trouver à plus d’une heure, en termes de déplacement, de l’association locale de Réseau Entreprendre. Par ailleurs, le réseau d’accompagnement va s’intéresser « aux projets de reprise avec une volonté forte du nouvel entrepreneur à donner une nouvelle impulsion à l’entreprise reprise ». Soulignons qu’un projet de type franchiseur est recevable. Dans le cadre de la reprise d’une franchise, le contrat de franchise sera examiné afin d’évaluer le besoin d’accompagnement, le contrôle que le franchisé aura de son entreprise ainsi que la valeur ajouté de Réseau Entreprendre par rapport au franchiseur.

A quel stade de maturité de son projet, Réseau Entreprendre peut-il accompagner le repreneur ? L’opération de reprise doit être à une phase avancée, à savoir après l’établissement du business plan mais avant la signature de la promesse de vente. Si l’opération est déjà conclue, l’association n’interviendra pas à plus de six mois après la reprise effective.

Plusieurs autres critères doivent être respectés. Ainsi, le management de l’entreprise doit être l’activité principale du repreneur et non une parmi d’autre. Ce dernier doit détenir la majorité du capital. Par ailleurs, le candidat doit avoir un besoin réel d’accompagnement et ne pas approcher Réseau Entreprendre dans le seul objectif d’obtenir un prêt d’honneur.

Un prêt d'honneur jusqu'à 90 000 euros

Ni l’âge du candidat, ni sa nationalité, ni sa formation, ni son niveau d’étude ne seront des critères discriminant. « Les bénéficiaires sont invités à rendre demain à d’autres, ce qu’ils reçoivent aujourd’hui, devenant ainsi le maillon d’une chaîne d’entraide entre chefs d’entreprise », souligne Réseau Entreprendre qui insiste sur l’importance du respect de ses valeurs fondatrices.

Si le dossier du candidat est retenu par l’une des associations de Réseau Entreprendre, celui-ci pourra bénéficier d’un soutien et d’un accompagnement sur différents plans. Il sera challengé par des chefs d’entreprises afin de professionnaliser, améliorer et valider son projet. L’accompagnement se fait aussi en aval de l’opération de reprise. En effet, un chef d’entreprise expérimenté, qui jouera le rôle de parrain, sera aux côtés du repreneur durant deux à trois ans.

Chaque mois, ce chef d’entreprise aidera le lauréat à prendre du recul, à mettre à jour ses tableaux de bord, à affiner ses prévisions ou encore tout simplement à régler les problèmes du quotidien de l’entreprise. Le repreneur bénéficiera également de l’ouverture des réseaux des membres de Réseau Entreprendre ainsi que des échanges avec d’autres entrepreneurs. Le prêt d’honneur, accordé à l’issu du comité d’engagement, est compris entre 15 000 et 50 000 euros et jusqu’à 90 000 euros pour les projets innovants. Ce prêt viendra abonder les fonds propres du porteur de projet. Il est remboursable sur 5 ans sans intérêt, ni garantie.