Baisse d'activité pour les artisans du bâtiment

16 juillet 2012

Isabelle Marie

""Après une période hausse, certes modérée, sur 5 trimestres consécutifs, le deuxième trimestre 2012 marque un repli de l’activité des entreprises artisanales du bâtiment de 0,5 %. Selon la Capeb, le syndicat patronal du secteur, ce recul est largement imputable à la suppression de mesures fiscales incitatives. Par ailleurs, le durcissement des conditions d’accès au crédit et des conditions climatiques difficiles sur le mois de mai sont deux autres facteurs pouvant expliquer cette baisse d’activité.

Le marché de l’entretien rénovation, avec une activité qui stagne, résiste mieux que les travaux en construction neuve qui baissent de 1 %. Par corps de métiers, c’est le secteur de la maçonnerie qui est le plus impacté avec un recul de 1,5 % sur ce deuxième trimestre 2012, comparé à la même période de l’an dernier.

Une baisse des mises en chantier

La Capeb constate par ailleurs une baisse sensible des mise en chantier de 18,7 % sur les trois derniers mois disponibles (mars à mai) ainsi qu’un recul des permis de construire de 3,2 %. Se basant sur ces chiffres, le syndicat patronal estime que la situation ne peut que s’aggraver à court terme.

« Les perspectives pour la fin d’année sont préoccupantes : les difficultés rencontrées par les artisans pour renouveler leurs carnets de commande se confirment ce trimestre, quelles que soient la taille et l’activité des entreprises. En 6 mois, entre janvier et fin juin 2012, les carnets de commande sont passés de 107 jours à 89 jours. Les trésoreries demeurent très dégradées pour le deuxième trimestre consécutif et amènent les artisans à la plus grande prudence pour le prochain semestre », souligne la Cabep dans un communiqué. Pour ce secteur, dans une conjoncture dégradée, le seul marché véritablement porteur est celui de la rénovation énergétique.