64 % des dirigeants de PME estiment que leur activité est en croissance ou stable

13 mai 2011

Isabelle Marie

Avant la neuvième édition de Planète PME, qui se tiendra le 16 juin à Paris, la CGPME et l’Ordre des experts-comptables ont réalisé une étude, avec l’Ifop, sur le thème suivant : « lever les freins au développement des PME ». Quant à la situation économique des TPE et des PME, 20 % des dirigeants estiment que leur activité est en croissance, 44 % d’entre eux répondent que le niveau d’activité se maintient et 31 % que l’activité est en baisse sans que cela ne mette en jeu l’avenir de l’entreprise.  5 % estiment que la vie de leur entreprise est menacée.
Sur le sujet de la réforme de la fiscalité du patrimoine, 76 % des dirigeants pensent que le maintient du dispositif ISF / PME aurait un effet positif ; 59 % estiment que la réforme prévue de l’ISF aurait aussi un effet positif. Ils sont 44 % à souhaiter la suppression du bouclier fiscal.

Concernant la fiscalité, 65 % des patrons sont favorables à la proposition de la CGPME de généraliser à toutes les entreprises le principe d’une fiscalité progressive, l’impôt augmentant avec les bénéfices.
61 % des dirigeants estiment efficace l’idée de réforme portée par l’ordre des experts-comptables qui est de réduire les délais d’obtention des crédits bancaires en permettant aux entreprises de moins de 20 salariés de remplir par internet leur dossier de financement pour des crédits inférieurs à 25 000 euros.

Une donnée ne devrait pas manquera de faire réagir les responsables politiques : 83 % des dirigeants interrogés n’exporte pas et ne compte pas le faire. Ils sont 77 % dans ce cas pour les entreprises de 20 à 249 salariés.
Enfin, notons que les pouvoirs publics ne sont pas épargnés puisque 77 % des patrons estiment que ces derniers ne mettent pas en place une politique favorisant le développement de la culture d’entreprise en France et ne créent pas un environnement législatif et réglementaire stable pour favoriser un développement harmonieux des PME.