41 % des dirigeants d’entreprises familiales souhaitent transmettre à leurs héritiers

4 janvier 2013

Isabelle Marie

""Selon une récente étude du groupe d’audit et d’expertise comptable PwC, menée au niveau mondiale et baptisée « les entreprises familiales : héros méconnus de l’économie mondiale », il apparaît notamment que 41 % des dirigeants de ces dernières souhaitent transmettre l’affaire à la génération suivante, mais plus de la moitié avoue ne pas être certain de la compétence et de l’enthousiasme des héritiers pressentis.

Xavier Rollet, avocat associé chez PwC et spécialiste des entreprises familiales estime que « l’étude révèle que les problèmes de succession restent des problématiques fortes, souvent accompagnés de conflits internes, du besoin de motiver les équipes et de recruter du personnel non membre de la famille ». En effet, pas moins de 32 % des dirigeants interrogés disent appréhender la transmission de leur entreprise à la génération suivante et 9 % envisagent même la probabilité d’un conflit familial sur ce sujet. En dépit de ces difficultés potentielles et anticipées par les chefs d’entreprise, il ressort de l’enquête de PwC que seulement la moitié des entreprises familiales possèdent un pacte d’actionnaire et 21 % n’ont aucune procédure en place pour gérer les conflits.

Plus généralement, l’étude montre que les entreprises familiales résistent bien mieux à la crise mondiale que les autres types d’organisation. Deux tiers d’entre elles ont été en croissance sur l’année 2011, en particulier en Europe de l’Est, en Amérique Latine et au Moyen-Orient. Seules 19 % des entreprises familiales ont connu une baisse de leurs ventes en 2011, contre 34 % en 2010. « Grâce à leur flexibilité, leur continuité et leur vision à long terme, les entreprises familiales créent de nombreux emplois et apportent de la stabilité à l’économie », notent les experts de PwC.