STOP aux Faux Clics sur Google AdWords !
Cession Entreprise
Vendre entreprise
Le manuel du repreneur Fermer

1. Lancez votre recherche d'annonces d'entreprise :

- Soit directement par mots clés, sous le menu sur n'importe quelle page

- Ou en sélectionnant un secteur ou une région, à partir de la colonne de gauche


2. Consultez les annonces correspondant à votre recherche.

3. Demandez à être contacté pour les offres qui ont retenu votre attention. être recontacté

4a. Vous possédez déjà un compte repreneur sur le site :
Connectez vous sur la colonne de gauche avec votre adresse email et votre mot de passe. Une fois connecté, chaque demande de contact sera transmise automatiquement à nos chargés d'affaires qui vous recontacterons dans les plus brefs délais.

4b. Vous ne possédez pas de compte repreneur :
Créez votre compte via la colonne de gauche, ou via le menu "reprendre une entreprise/créer votre compte". Vous aurez alors le choix de vous définir comme repreneur individuel ou au titre d'une société et de completer votre profil.

L'espace repreneur vous permet :

- d'accéder à la liste des annonces déjà demandées

- d'accéder à la modification libre de votre profil repreneur

- de demander facilement à être recontacté pour plusieurs annonces en un seul click.

conseils d'experts pour renprendre une entreprise Foire aux
questions
mode d'emploi du repreneur Le manuel
du repreneur
Aide pour reprendre une entreprise Nos fiches
conseils
Evaluer votre entreprise Evaluez mon
entreprise
 
 

Sociétés à vendre par région

Entreprise à vendre dans votre région

Des opportunites de reprise

Fiches conseils de la transmission d'entreprise
Sommaire Retour aux fiches conseils

L’affacturage, l’autre solution de financement pour le repreneur

 

L’affacturage est une solution de financement qui a véritablement le vent en poupe. Il s’agit d’une alternative très intéressante au découvert ou à l’escompte. Cette solution de financement est donc à regarder de près par les chefs d’entreprise et par les repreneurs en particulier. Au-delà du seul financement des créances, l’affacturage est également synonyme de gestion du poste client, de recouvrement et d’assurance-crédit.

 

1 – L’affacturage comme solution de financement

Le principe de l’affacturage a le mérite de la simplicité. C’est la société d’affacturage, le factor, qui va financer les créances commerciales de son client. À charge ensuite pour ce factor de recouvrer la créance auprès du client de son client. Pour le dirigeant, et notamment pour les repreneurs, l’avantage est limpide : par le biais du factor, il recouvre sa facture dans le 24 à 48 heures suivant son émission. Dans certains cas, cela peut même être dans la journée.

 

2 – L’affacturage comme solution contre les impayés

On le sait,  malheureusement une part non négligeable des entreprises en redressement ou en liquidation judiciaire se retrouvent dans cette situation suite à des défauts de paiement. Bien souvent, une trésorerie tendue ne peut absorber un ou plusieurs impayés importants. Dans l’affacturage, eu égard au principe de fonctionnement même du système, c’est le factor qui va supporter l’impayé. Charge ensuite à lui de recouvrer sa créance y compris au contentieux. Pour le repreneur, il s’agit là d’une vraie tranquillité d’esprit.

 

3 – Le factor va évaluer la solvabilité des clients potentiels de l’entreprise

Comme c’est la société d’affacturage qui supporte le risque client, elle va, bien entendu, procéder à une analyse de la solvabilité des clients de son propre client. Le factor peut d’ailleurs tout à fait refuser de financer une créance d’un client qu’il estime non fiable. On l’aura compris, le chef d’entreprise qui recourt aux services d’un factor va donc, par ricochet, bénéficier de cette analyse des risques réalisée par le factor. Il s’agit donc là d’une solution d’assurance-crédit. Cette assurance-crédit va renforcer clairement le BFR et le poste client de l’entreprise. Le factor peut refuser certains acheteurs et fixer des plafonds en assurance-crédit. 100 % de la clientèle des professionnels des factors a recours à l’assurance-crédit et entre 50 et 70 % pour les PME.

 

4 – Des solutions d’affacturage toujours plus digitalisées, donc rapides et simples

Dans la quasi-totalité des cas, l’ensemble du processus du financement d’une créance est entièrement dématérialisé. La digitalisation de cette activité permet ainsi aux factors de répondre aux besoins des entreprises dans les plus brefs délais. Une facture présentée le matin même peut se voir financée avant la fin de la journée. Autre avantage non négligeable pour le client : la simplicité du processus. En quelques clics, la facture est transmise au factor et l’opération de financement débute. Ce type d’opérations peuvent s’effectuer depuis son smartphone.

 

5 – L’affacturage comme accélérateur de croissance

L’affacturage va permettre à l’entreprise de réaliser des économies sur certains coûts fixes. A titre d’exemple, dans une PME, un ou plusieurs postes au niveau des services recouvrement, comptabilité et gestion du poste client peuvent être économisés. L’entreprise va pouvoir réaliser des investissements, car elle n’aura pas besoin de couvrir l’intégralité de son BFR. Les dirigeants peuvent, en effet, plus facilement faire face à des mensualités de crédit pour l’acquisition de bien.

 

6 – Quel est le coût de l’affacturage ?

Bien entendu, le coût sera variable selon la solution d’affacturage retenue, par exemple, avec ou sans assurance-crédit. Il faut toutefois savoir que du fait d’une concurrence toujours plus vive sur ce marché, et avec l’arrivée des fintechs, les tarifs ont tendance à baisser. On peut estimer que l’ensemble des coûts sera compris dans une fourchette allant de 5 à 10 % du montant des factures cédées au factor. Il faut, parallèlement, considérer les économies engendrées.