STOP aux Faux Clics sur Google AdWords !
Cession Entreprise
Vendre entreprise
Le manuel du repreneur Fermer

1. Lancez votre recherche d'annonces d'entreprise :

- Soit directement par mots clés, sous le menu sur n'importe quelle page

- Ou en sélectionnant un secteur ou une région, à partir de la colonne de gauche


2. Consultez les annonces correspondant à votre recherche.

3. Demandez à être contacté pour les offres qui ont retenu votre attention. être recontacté

4a. Vous possédez déjà un compte repreneur sur le site :
Connectez vous sur la colonne de gauche avec votre adresse email et votre mot de passe. Une fois connecté, chaque demande de contact sera transmise automatiquement à nos chargés d'affaires qui vous recontacterons dans les plus brefs délais.

4b. Vous ne possédez pas de compte repreneur :
Créez votre compte via la colonne de gauche, ou via le menu "reprendre une entreprise/créer votre compte". Vous aurez alors le choix de vous définir comme repreneur individuel ou au titre d'une société et de completer votre profil.

L'espace repreneur vous permet :

- d'accéder à la liste des annonces déjà demandées

- d'accéder à la modification libre de votre profil repreneur

- de demander facilement à être recontacté pour plusieurs annonces en un seul click.

conseils d'experts pour renprendre une entreprise Foire aux
questions
mode d'emploi du repreneur Le manuel
du repreneur
Aide pour reprendre une entreprise Nos fiches
conseils
Evaluer votre entreprise Evaluez mon
entreprise
 
 

Sociétés à vendre par région

Entreprise à vendre dans votre région

Des opportunites de reprise

Fiches conseils de la transmission d'entreprise
Sommaire Retour aux fiches conseils

Les multiples avantages des réseaux d’accompagnement

 

Le repreneur qui va loin est celui qui est bien accompagné. Outre le conseiller en transmission, l’avocat, l’expert-comptable ou encore le notaire, les réseaux d’accompagnements peuvent lui être d’un soutien précieux. L’une de leur vertu première est d’apporter un regard extérieur sur le projet du repreneur, d’y déceler les faiblesses et d’y remédier. Le financement, par le biais d’un prêt d’honneur, et le suivi post-reprise sont également deux facteurs clé pour le repreneur lauréat d’un réseau d’accompagnement. L’accompagnement permet grandement d’améliorer le taux de survie des entreprises.

 

 

1 – Vers quel réseau d’accompagnement peut se tourner le repreneur ?

Les réseaux d’accompagnement sont nombreux et relativement segmentés en fonction de la dimension du projet du repreneur, ou également du créateur. Notons que les CCI et les CMA proposent également ce type de prestations, mais sans prêts d’honneur. Pour les porteurs de projets qui souhaitent reprendre une PME, le réseau le plus adapté est certainement Réseau Entreprendre. Pour les projets de taille un peu plus modeste, le réseau Initiative France saura apporter les bonnes réponses.

 

2 – Quel bénéfices peut retirer un repreneur d’être accompagné par un tel réseau ?

Outre l’aspect financement, l’accompagnement a un effet miroir. Dans une phase amont, ceux qui vont suivre l’entrepreneur vont lui permettre de prendre à la fois du recul et de la hauteur sur son projet. Ces chefs d’entreprise expérimentés et autres experts vont identifier les carences potentielles du projet, ou du business plan, et faire part de leur suggestion et ce, dans l’ensemble des domaines, commercial, financier, managérial, etc. Le repreneur potentiel va également gagner du temps en évitant certains errements et erreurs grâce aux conseils chefs d’entreprises bénévoles du réseau. Comme l’explique un dirigeant de Réseau Entreprendre, l’accompagnement va permettre au porteur de projet de ne pas être décalé par rapport à la réalité, quitte, le cas échéant, à redimensionner son projet afin qu’il soit viable et finançable.

 

3 – L’accompagnement, un gage de crédibilité

Cet aspect crédibilité du dossier peut être particulièrement important. En effet, aux yeux des autres acteurs économiques, le fait que l’entrepreneur ait été sélectionné par un comité d’engagement d’un réseau et soit devenu donc lauréat va clairement le légitimer et le crédibiliser. En premier lieu, le banquier qui sera sollicité pour un prêt verra le dossier avec un a priori favorable, sachant que l’entrepreneur a déjà franchi la sélection du réseau d’accompagnement. Ainsi, il apparaît clairement que les dossiers accompagnés sont plus facilement financés que ceux qui ne le sont pas.

Au sein de Réseau Entreprendre, l’accompagnement permet également de rompre l’isolement, d’échanger très régulièrement avec un chef d’entreprise référent et d’intégrer un club de lauréat (accompagnement collectif).

 

4 – Le prêt d’honneur de réseau Entreprendre et d’Initiative France

Réseau Entreprendre octroie des prêts d’honneur aux entrepreneurs, repreneurs et créateurs, que le réseau accompagne dans leur projet. Ce prêt est sans garantie, ni intérêt et permet d’abonder les fonds propres du porteur de projet. Il varie entre 10 000 et 50 000 euros avec un montant moyen de 29 000 euros. Pour un prêt de 10 000 euros accordé par Réseau Entreprendre, le repreneur décroche, en moyenne 130 000 euros de financement auprès des autres acteurs, soit un effet de levier de 13. Ce prêt est remboursable sur 5 ans. Chez initiative France, le montant du prêt d’honneur dépend des besoins en fonds propres du porteur de projet. L’an dernier, il s’est élevé, en moyenne, à 9 700 euros.

 

5 – Les différentes étapes pour être accompagné

Comment se déroule la sélection des lauréats au sein de Réseau Entreprendre ? Dans un premier temps, une pré-sélection s’opère par l’étude du dossier de candidature des porteurs de projet. Si cette étape est passée, des chef d’entreprise vont challenger et conseiller le repreneur potentiel afin qu’il consolide son dossier de reprise, et ce, durant quelques mois, pour le présenter dans de bonnes conditions devant le comité d’engagement. L’ultime étape consiste en l’étude du dossier par ce comité d’engagement composé d’une dizaine de chefs d’entreprise. Ils vont, notamment, s’attacher à analyser l’adéquation homme / projet, le réalisme mais aussi l’ambition de ce projet. Le porteur de projet va également pitcher devant ce comité qui prendra la décision, ou non, de l’accompagner.