STOP aux Faux Clics sur Google AdWords !
Cession Entreprise
Vendre entreprise
Le manuel du repreneur Fermer

1. Lancez votre recherche d'annonces d'entreprise :

- Soit directement par mots clés, sous le menu sur n'importe quelle page

- Ou en sélectionnant un secteur ou une région, à partir de la colonne de gauche


2. Consultez les annonces correspondant à votre recherche.

3. Demandez à être contacté pour les offres qui ont retenu votre attention. être recontacté

4a. Vous possédez déjà un compte repreneur sur le site :
Connectez vous sur la colonne de gauche avec votre adresse email et votre mot de passe. Une fois connecté, chaque demande de contact sera transmise automatiquement à nos chargés d'affaires qui vous recontacterons dans les plus brefs délais.

4b. Vous ne possédez pas de compte repreneur :
Créez votre compte via la colonne de gauche, ou via le menu "reprendre une entreprise/créer votre compte". Vous aurez alors le choix de vous définir comme repreneur individuel ou au titre d'une société et de completer votre profil.

L'espace repreneur vous permet :

- d'accéder à la liste des annonces déjà demandées

- d'accéder à la modification libre de votre profil repreneur

- de demander facilement à être recontacté pour plusieurs annonces en un seul click.

conseils d'experts pour renprendre une entreprise Foire aux
questions
mode d'emploi du repreneur Le manuel
du repreneur
Aide pour reprendre une entreprise Nos fiches
conseils
Evaluer votre entreprise Evaluez mon
entreprise
 
 

Sociétés à vendre par région

Entreprise à vendre dans votre région

Des opportunites de reprise

TOUTE L'INFO DE LA CESSION ET REPRISE D'ENTREPRISE - Tribune

Les nouveaux critères d'évaluation d'une entreprise

Par Alain Perret, président de Baker Tilly France

Publié le mardi 2 juin 2015

Pour évaluer une entreprise, aujourd'hui, l'analyse du bilan ne suffit plus. Alain Perret, expert-comptable associé et président de Baker Tilly France, expose les nouveaux critères de fixation du prix.

Lorsqu'il s'agit d'évaluer une entreprise, notamment dans le cadre d'une reprise d'entreprise, les premiers documents auxquels le repreneur ou ses conseils ont accès, ce sont, encore et toujours, les bilans et les comptes de résultats des cinq dernières années, la situation patrimoniale et financière de l'entreprise.

Les méthodes d'évaluation à partir de ces documents financiers sont pléthoriques : multiples du chiffre d'affaires, de la rentabilité, flux de trésorerie actualisés, méthodes patrimoniales...Mais elles ne suffisent plus.

>De nouveaux critères d'évaluation apparaissent
Le banquier ou l'investisseur, lui, s'intéressera avant tout à la capacité du repreneur à rembourser la dette, tout en laissant suffisamment d'argent dans l'entreprise pour qu'elle ne soit pas « étranglée » et pour pouvoir subvenir aux inévitables besoins d'investissement.

Mais désormais, on assiste à une tendance de fond qui consiste à prendre en compte, pour évaluer une entreprise, de nombreux autres critères. Les méthodes de gouvernance seront examinées à la loupe : le dirigeant exerce-t-il solitairement son autorité, ou a-t-il su s'entourer d'experts qui apportent leur vision professionnelle et objective ?

Ensuite, l'organisation humaine, la qualité des cadres et des équipes seront tout aussi essentielles, qu'il s'agisse de l'équipe commerciale, de l'équipe technique, de l'équipe administrative.Les critères à prendre en compte et leur importance respective dépendront de l'activité et de la nature de l'entreprise : le portefeuille de marques, les équipements, la stratégie commerciale, le CRM, la performance en e-commerce, la qualité du contrôle interne, la répartition du chiffre d'affaires et de la clientèle...Et bien évidemment, la politique sociétale et environnementale (RSE) est prise en considération de manière grandissante.

>Connaître l'entreprise de l'intérieur
Pour évaluer l'entreprise dans sa globalité, il faut la connaître de l'intérieur. Pour appréhender concrètement tous ces critères, il faut également apprécier ses capacités réelles et ses faiblesses. Seul un regard averti saura déjouer les pièges d'une évaluation fantaisiste, pour aboutir à une évaluation qui ne tienne pas compte que des éléments financiers mais de sa performance globale.

>Les conseils historiques ont le sens des réalités
L'accompagnement des entreprises par leurs conseils historiques, experts-comptables ou avocats, revient au goût du jour. Ils sont les mieux placés pour connaître la véritable situation de l'entreprise, ses faiblesses mais surtout son potentiel. Ce sont eux qui ont le sens des réalités, qui leur permettra d'obtenir une évaluation raisonnable, qui profitera aussi bien aux cédants qu'aux repreneurs.
Alain Perret le rappelle : « Combien d'entreprises sont tombées en faillite, et/ou ont été pressurisées par des fonds de pension ? Avec une fin sociale malheureuse... »

>Pérenniser le tissu économique français
Cette nouvelle éthique a un autre avantage : elle contribue à la pérennisation du tissu économique de la France.

Ajout de commentaire

Code de sécurité

Affaires à vendre

Chauffage/Sanitaire - Climatisation - Energies renouvelables

Nettoyage Industriel

Bureau d'études VRD/géomètre

Vente de produits liés à l'amélioration de l'habitat

Négoce matériaux construction

Location de camions, camions grues et pelles avec chauffeur

HERE Salon des Entrepreneurs Lyon Auvergne-Rhône-Alpes