STOP aux Faux Clics sur Google AdWords !
Cession Entreprise
Vendre entreprise
Le manuel du repreneur Fermer

1. Lancez votre recherche d'annonces d'entreprise :

- Soit directement par mots clés, sous le menu sur n'importe quelle page

- Ou en sélectionnant un secteur ou une région, à partir de la colonne de gauche


2. Consultez les annonces correspondant à votre recherche.

3. Demandez à être contacté pour les offres qui ont retenu votre attention. être recontacté

4a. Vous possédez déjà un compte repreneur sur le site :
Connectez vous sur la colonne de gauche avec votre adresse email et votre mot de passe. Une fois connecté, chaque demande de contact sera transmise automatiquement à nos chargés d'affaires qui vous recontacterons dans les plus brefs délais.

4b. Vous ne possédez pas de compte repreneur :
Créez votre compte via la colonne de gauche, ou via le menu "reprendre une entreprise/créer votre compte". Vous aurez alors le choix de vous définir comme repreneur individuel ou au titre d'une société et de completer votre profil.

L'espace repreneur vous permet :

- d'accéder à la liste des annonces déjà demandées

- d'accéder à la modification libre de votre profil repreneur

- de demander facilement à être recontacté pour plusieurs annonces en un seul click.

conseils d'experts pour renprendre une entreprise Foire aux
questions
mode d'emploi du repreneur Le manuel
du repreneur
Aide pour reprendre une entreprise Nos fiches
conseils
Evaluer votre entreprise Evaluez mon
entreprise
 
 

Sociétés à vendre par région

Entreprise à vendre dans votre région

Des opportunites de reprise

TOUTE L'INFO DE LA CESSION ET REPRISE D'ENTREPRISE - Secteurs

Une année 2015 historique sur le marché des fusions-acquisitions

Par Cyril ANDRÉ

Publié le lundi 4 janvier 2016

L’année 2015 aura marqué un record absolu dans un domaine bien précis, celui de la cession et du rachat d’entreprise. Au niveau mondial, et toutes tailles d’entreprises confondues, la barre des 5 000 milliards de dollars de transactions a été franchie. Jamais dans l’histoire des fusions-acquisitions un tel montant n’avait été atteint. La progression est de 37 % par rapport à 2014. Le précédent record remonte à 2007 avec 4 600 milliards de dollars de transaction.

Il est vrai que le marché fusions-acquisition a profité, en 2015, d’un climat macro-économique moins anxiogène que les années précédentes. De plus, des conditions de crédits très favorables, notamment grâce aux politiques monétaires souples des principales banques centrales, et des fonds ayant des réserves de cash importantes ont fait que beaucoup d’opérations, parfois en attente depuis un certain temps, se sont finalisées au cours de cette année 2015.

Des entreprises françaises très actives

Le cabinet de consultants Dealogics, qui a réalisé cette étude, précise que le montant exact de l’ensemble de ces opérations est de 5 030 milliards de dollars (soit environ 4 600 milliards d’euros) pour la période du 1er janvier au 29 décembre 2015.

Cette année record a été tirée par quelques fusions géantes au premier rang desquelles l’acquisition d’Allergan (fabricant du Botox) par Pfizer pour près de 160 milliards de dollars ou encore le rachat du brasseur SAB Miller par son concurrent AB inBev. Au total, huit de ces mégas deals ont franchi le cap des 50 milliards de dollars. Pas moins de 69 opérations ont dépassé les 10 milliards de dollars, totalisant 1 900 milliards de dollars soit le double de l’année précédente. Notons également que plus de la moitié des opérations de fusion-acquisition conclues en 2015 ont impliqué au moins une entreprise américaine.

La santé en tête

Au global, c’est le secteur de la santé qui a concentré le plus d’opérations de fusion-acquisition en 2015 et ce, pour un total de 724 milliards de dollars, devant celui des technologies ( 713 milliards de dollars) et celui de l’immobilier ( 458 milliards de dollars).

Contrairement à certaines idées reçues, il apparaît que les entreprises françaises se montrent assez offensives dans les achats à l’étranger. En effet, et selon les chiffres de Thomson Reuters, les firmes hexagonales ont acquis des entreprises étrangères pour un total de 64 milliards de dollars alors que le flux inverse s’établit à 52 milliards de dollars. A titre d’exemple, des groupes hexagonaux comme CMA CGM, Capgemini ou Accor ont réalisé d’importantes acquisitions d’entreprises étrangères. Les spécialistes s’attendent à une année 2016 qui devrait être encore très animée et qui pourrait bien atteindre de nouveaux records.

Affaires à vendre

Chauffage/Sanitaire - Climatisation - Energies renouvelables

Nettoyage Industriel

Bureau d'études VRD/géomètre

Vente de produits liés à l'amélioration de l'habitat

Négoce matériaux construction

Location de camions, camions grues et pelles avec chauffeur

HERE SDE PARIS 2018