STOP aux Faux Clics sur Google AdWords !
Cession Entreprise
Vendre entreprise
Le manuel du repreneur Fermer

1. Lancez votre recherche d'annonces d'entreprise :

- Soit directement par mots clés, sous le menu sur n'importe quelle page

- Ou en sélectionnant un secteur ou une région, à partir de la colonne de gauche


2. Consultez les annonces correspondant à votre recherche.

3. Demandez à être contacté pour les offres qui ont retenu votre attention. être recontacté

4a. Vous possédez déjà un compte repreneur sur le site :
Connectez vous sur la colonne de gauche avec votre adresse email et votre mot de passe. Une fois connecté, chaque demande de contact sera transmise automatiquement à nos chargés d'affaires qui vous recontacterons dans les plus brefs délais.

4b. Vous ne possédez pas de compte repreneur :
Créez votre compte via la colonne de gauche, ou via le menu "reprendre une entreprise/créer votre compte". Vous aurez alors le choix de vous définir comme repreneur individuel ou au titre d'une société et de completer votre profil.

L'espace repreneur vous permet :

- d'accéder à la liste des annonces déjà demandées

- d'accéder à la modification libre de votre profil repreneur

- de demander facilement à être recontacté pour plusieurs annonces en un seul click.

conseils d'experts pour renprendre une entreprise Foire aux
questions
mode d'emploi du repreneur Le manuel
du repreneur
Aide pour reprendre une entreprise Nos fiches
conseils
Evaluer votre entreprise Evaluez mon
entreprise
 
 

Sociétés à vendre par région

Entreprise à vendre dans votre région

Des opportunites de reprise

TOUTE L'INFO DE LA CESSION ET REPRISE D'ENTREPRISE - Secteurs

Un recul de 8 % du nombre des cessions de PME en 2016

Par Cyril ANDRÉ

Publié le jeudi 23 février 2017

« Les dirigeants sont actuellement dans une phase de consolidation plutôt que d’investissement, du fait de contraintes externes (coût du travail, niveau de fiscalité, situation économique) et d’une croissance limitée. A court terme, ceux-ci attendent la restauration de la compétitivité et des marges, tout en restant plutôt confiants à long terme », assure Grégoire Buisson, président d’Epsilon Research. Ce dernier a réalisé, pour le compte du CNCFA, le septième Baromètre de la transmission des PME en France.

L’un des principaux enseignements de cette étude est le recul de 8 % du nombre de cession et transmission de PME en 2016. Soulignons que la plupart des autres pays européens bénéficient d’une légère reprise en la matière alors que la France peine à redémarrer. Une des spécificités du marché français est que les trois quarts des transmissions de PME passent par une cession. En d’autres termes, les transmissions familiales sont moins nombreuses que dans les principaux pays comparables.

Un manque de sensibilisation des dirigeants

Il apparaît que l’an passé, comme en 2015, la part des acquéreurs industriels cotés ( à 36 %) et étrangers ( à 39 %) demeurent à un niveau élevé. Sur la même période, on peut constater un recul sensible des acquéreurs français non cotés, à savoir – 13 %.

Jean-Marc Raza, le président du CNCFA, a son idée sur l’un des freins majeurs du marché français de la transmission : il s’agit du manque de sensibilisation des dirigeants et potentiels cédants de PME. « Conséquence, dans leurs décisions quotidiennes, ces derniers n’anticipent pas suffisamment où ils devront passer la main », explique ce dernier. Alors que le dirigeant soucieux de la transmission de son entreprise, et qui donc l’anticipe suffisamment, lorsqu’il prend une décision, commence d’abord par se poser la question : cette décision rend-elle mon entreprise plus attractive pour un acquéreur potentiel ou pas ?

« Ce qui se passe aujourd’hui, c’est que des dirigeants n’ayant pas anticipé leur transmission n’ont pas réalisé les investissements nécessaires. Certains ont peur du saut dans l’inconnu et préfèrent attendre le dernier moment pour céder leur société. Mais, bien souvent, il est alors trop tard », analyse Jean-Marc Raza.

La fiscalité n’est pas le principal frein

Au-delà du recensement, en utilisant de multiples sources, des opérations de cessions et transmissions de PME, le Baromètre CNCFA / Epsilon Research a conduit une enquête auprès des professionnels de la transmission. Pour 37 % de ces derniers, la mauvaise préparation des cédants est le principal frein à la transmission des PME ; 27 % d’entre eux citent la fiscalité. Toutefois, comme le notent les auteurs de ce Baromètre, il existe aujourd’hui des dispositifs fiscaux plutôt favorables à la transmission d’entreprise. Le frein serait donc plus psychologique qu’effectif. Comme le souligne Arnaud Mendelsohn, directeur associé du fonds Initiative & Finance, « les cédants comme les acquéreurs ont besoin de visibilité et de confiance. Ce n’est pas tant la fiscalité qui est importante dans le montage d’une opération, mais plutôt l’assurance que ce dernier sera viable sur le long terme ».

Le prix de la cible demeure un frein important. Selon 37 % des professionnels de la transmission d’entreprise interrogés, les dirigeants de PME surévaluent systématiquement leur entreprise notamment pour se garantir une marge de négociation (ils demandent 150 pour obtenir 100).

 

Affaires à vendre

Chauffage/Sanitaire - Climatisation - Energies renouvelables

Nettoyage Industriel

Bureau d'études VRD/géomètre

Vente de produits liés à l'amélioration de l'habitat

Négoce matériaux construction

Location de camions, camions grues et pelles avec chauffeur

HERE SDE NANTES