STOP aux Faux Clics sur Google AdWords !
Cession Entreprise
Vendre entreprise
Le manuel du repreneur Fermer

1. Lancez votre recherche d'annonces d'entreprise :

- Soit directement par mots clés, sous le menu sur n'importe quelle page

- Ou en sélectionnant un secteur ou une région, à partir de la colonne de gauche


2. Consultez les annonces correspondant à votre recherche.

3. Demandez à être contacté pour les offres qui ont retenu votre attention. être recontacté

4a. Vous possédez déjà un compte repreneur sur le site :
Connectez vous sur la colonne de gauche avec votre adresse email et votre mot de passe. Une fois connecté, chaque demande de contact sera transmise automatiquement à nos chargés d'affaires qui vous recontacterons dans les plus brefs délais.

4b. Vous ne possédez pas de compte repreneur :
Créez votre compte via la colonne de gauche, ou via le menu "reprendre une entreprise/créer votre compte". Vous aurez alors le choix de vous définir comme repreneur individuel ou au titre d'une société et de completer votre profil.

L'espace repreneur vous permet :

- d'accéder à la liste des annonces déjà demandées

- d'accéder à la modification libre de votre profil repreneur

- de demander facilement à être recontacté pour plusieurs annonces en un seul click.

conseils d'experts pour renprendre une entreprise Foire aux
questions
mode d'emploi du repreneur Le manuel
du repreneur
Aide pour reprendre une entreprise Nos fiches
conseils
Evaluer votre entreprise Evaluez mon
entreprise
 
 

Sociétés à vendre par région

Entreprise à vendre dans votre région

Des opportunites de reprise

TOUTE L'INFO DE LA CESSION ET REPRISE D'ENTREPRISE - Secteurs

Reprise dans le bâtiment : l’adéquation homme-cible est cruciale

Par Cyril ANDRÉ

Publié le mercredi 9 octobre 2019

Le second œuvre du bâtiment est l’un des secteurs d’activité qui connaît le plus grand nombre de reprises en France. Trois raisons, au moins, expliquent cet état de fait. D’une part, le tissu économique est particulièrement dense avec de nombreuses TPE et PME ; d’autre part, ce secteur compte beaucoup de petites structures d’un prix abordable pour un repreneur personne physique, enfin, sur longue période, l’activité se porte bien même s’il y a quelques creux conjoncturels.

Des carnets de commandes bien garnis

Quelques éléments chiffrés donnent une idée plus précise de ce secteur. Le pays compte un peu plus de 550 000 entreprises du bâtiment. Il s’agit essentiellement de petites structures puisque pas moins de 98 % emploient moins de 20 salariés. Plus précisément, 15 000 de ces entreprises emploient de 10 19 salariées, et 180 000 de 1 à 9 salariés. Le chiffre d’affaires global du secteur est de 84,3 milliards d’euros.

Actuellement, la conjoncture est plutôt porteuse. À titre d’exemple, le volume d’activité des artisans du bâtiment progresse de 2 % sur le second trimestre 2019. L’activité en construction neuve affiche une hausse de 3 % sur la même période et celle de l’entretien-rénovation une progression de 1,5 %, toujours sur le 2e trimestre 2019, par rapport à la même période de l’année précédente. En moyenne, les carnets de commandes représentent 74 jours de travail au début du mois de juillet 2019.

Beaucoup de petites structures à reprendre

Quel est le marché de la reprise et à qui s’adressent-il ? Toutes tailles confondues, les experts estiment qu’environ 100 000 affaires seront à vendre dans les 10 ans à venir. L’offre apparaît donc conséquente, mais il s’agit surtout de TPE. Sans surprise, les PME bien structurées et présentant de bons fondamentaux financiers sont plus rares. Par ailleurs, dans ce secteur la concurrence est vive dès qu’une belle opportunité se présente sur le marché. Ceci est notamment dû au fait que ce secteur se prêt particulièrement bien à la croissance externe. Il peut d’ailleurs s’agir d’une bonne stratégie pour un repreneur ne disposant pas de moyens très conséquents ; il peut commencer « petit » et grossir par build up, soit de façon verticale, soit de façon horizontale en proposant ainsi différentes compétences à ses clients.

Être du secteur : un vrai plus

Si la question de l’adéquation homme-cible se pose pour toute reprise d’entreprise, elle apparaît d’une importance particulière dans ce secteur du second œuvre du bâtiment. Très concrètement, tout dépend de la taille de la structure. Pour une très petite affaire (de quelques salariés), il est quasiment obligatoire que le repreneur possède de vraies compétences dans le métier, car il aura à mettre la main à la pâte et ne pourra pas se contenter de gérer l’affaire depuis son bureau. Pour des entreprises un peu plus structurées (petites PME), être du secteur sera un vrai plus pour le repreneur, car ce dernier aura, notamment, à établir les devis et à répondre à des appels d’offres. En effet, l’entrepreneur doit pouvoir chiffrer correctement ses devis pour être suffisamment rentable sur ses chantiers tout en restant compétitif par rapport à la concurrence.  

L’intérêt d’une formation

Seuls les repreneurs de PME d’une certaine dimension (à titre indicatif, de plus de 20 salariés) peuvent réussir même s’ils ne sont pas issus de ce secteur. En effet, ils pourront déléguer les tâches les plus techniques pour se concentrer sur la gestion, le management et le développement. Comme l’explique un expert de la Capeb (syndicat patronal des entreprises artisanales du bâtiment) : « Quand on a pas fait ses gammes dans le bâtiment, il faut cibler une PME pour maximiser ses chances de succès ». Les repreneurs qui ont trouvé une cible intéressante, mais qui ne sont pas du métier ont tout intérêt à suivre une formation, même accélérée, auprès d’un organisme de formation pour adulte. Ainsi, une fois à la tête de leur entreprise, ils pourront sans doute éviter des erreurs de base et être crédible non seulement auprès de leurs salariés mais aussi des clients et fournisseurs.

Affaires à vendre

Chauffage/Sanitaire - Climatisation - Energies renouvelables

Nettoyage Industriel

Bureau d'études VRD/géomètre

Vente de produits liés à l'amélioration de l'habitat

Négoce matériaux construction

Location de camions, camions grues et pelles avec chauffeur

HERE Nantes 2019