STOP aux Faux Clics sur Google AdWords !
Cession Entreprise
Vendre entreprise
Le manuel du repreneur Fermer

1. Lancez votre recherche d'annonces d'entreprise :

- Soit directement par mots clés, sous le menu sur n'importe quelle page

- Ou en sélectionnant un secteur ou une région, à partir de la colonne de gauche


2. Consultez les annonces correspondant à votre recherche.

3. Demandez à être contacté pour les offres qui ont retenu votre attention. être recontacté

4a. Vous possédez déjà un compte repreneur sur le site :
Connectez vous sur la colonne de gauche avec votre adresse email et votre mot de passe. Une fois connecté, chaque demande de contact sera transmise automatiquement à nos chargés d'affaires qui vous recontacterons dans les plus brefs délais.

4b. Vous ne possédez pas de compte repreneur :
Créez votre compte via la colonne de gauche, ou via le menu "reprendre une entreprise/créer votre compte". Vous aurez alors le choix de vous définir comme repreneur individuel ou au titre d'une société et de completer votre profil.

L'espace repreneur vous permet :

- d'accéder à la liste des annonces déjà demandées

- d'accéder à la modification libre de votre profil repreneur

- de demander facilement à être recontacté pour plusieurs annonces en un seul click.

conseils d'experts pour renprendre une entreprise Foire aux
questions
mode d'emploi du repreneur Le manuel
du repreneur
Aide pour reprendre une entreprise Nos fiches
conseils
Evaluer votre entreprise Evaluez mon
entreprise
 
 

Sociétés à vendre par région

Entreprise à vendre dans votre région

Des opportunites de reprise

TOUTE L'INFO DE LA CESSION ET REPRISE D'ENTREPRISE - Parcours

Une reprise en champion

Par Laurent BIGOT

Publié le mardi 10 février 2009

Philippe Alliot, 56 ans, a passé la plus grande partie de sa vie derrière un volant de Formule 1 (dans les années 80 et 90) ou de voiture de sport sur des compétitions aussi mythiques que les 24 Heures du Mans. Lorsqu’il cesse la compétition en 2006, rien ne le prédestine à la reprise. « Au départ, j’ai choisi de m’impliquer dans Philocolor, fabricant de peinture et de vernis, pour venir en aide à un ami, explique-t-il. Un peu à la façon d’un investisseur extérieur, pour apporter de l’argent et du sang neuf. Pour sauver une belle entreprise familiale aussi. Mais je me suis vite pris au jeu car la reprise d’une affaire en difficulté (redressement judiciaire entre 2005 et 2007), c’est une forme de compétition (face à d’autres repreneurs potentiels, NDLR) qu’on a envie de gagner ! »

> Reprise
« J’ai accepté d’étudier le dossier pendant deux mois avec mon frère Patrice, co-repreneur très expérimenté, qui est devenu statutairement le PDG de l’entreprise. Cet audit était une étape compliquée, intense, même si nous avons eu accès (comme beaucoup d’autres) à toutes les informations, via mon ami d’une part et l’administrateur judiciaire, très pointilleux, d’autre part. » Le jugement du tribunal en notre faveur est tombé le 27 avril 2007. Ceci bien que le plan de reprise comporte une indispensable salve de licenciements : 12 salariés repris sur 26. Côté financement, « nous avons investit, à 50/50 plus de 500 000 euros », détaille Philippe Alliot, qui additionne le rachat à proprement parlé (murs, stocks et actifs divers), les fonds propres et de quoi alimenter un BFR de trois mois.

> Point de vue du repreneur
« Ma notoriété de champion automobile n’a certainement pas joué face aux salariés, surtout préoccupés par leur sort. Elle a peut-être eu un impact devant le tribunal et a certainement séduit les banques historiques de l’entreprise – elles nous ont suivis malgré les pertes enregistrées précédemment – ainsi que certains clients et fournisseurs… Grâce à mes contacts chez les fournisseurs de matières premières (des pétroliers anciens sponsors), nous avons par exemple pu bénéficier de solutions techniques innovantes. »

> L’entreprise cible
Créée en 1897 à Montlouis-sur-Loire, près de Tours (Indre-et-Loire), où elle a conservé son siège, la société Philocolor-Prochinor est un spécialiste de la fabrication de peintures et vernis pour métaux industriels. Elle emploie 26 personnes pour un chiffre d’affaires de 4 millions d’euros. Ses clients ? « Un tissu de PME/PMI de 3 à 500 salariés, en France et pour 15% à l’étranger également. » Des fabricants de pièces industrielles, de charpentes en acier (comme Eiffel), de wagons de trains ou de remorques de camions par exemple, qui trouvent parmi les 70 000 références de Philocolor (références informatisées liées à une formule spécifique) la « cosmétique » qui va conditionner en grande partie le succès de leur produit.

Affaires à vendre

Chauffage/Sanitaire - Climatisation - Energies renouvelables

Nettoyage Industriel

Bureau d'études VRD/géomètre

Vente de produits liés à l'amélioration de l'habitat

Négoce matériaux construction

Location de camions, camions grues et pelles avec chauffeur

HERE Salon des Entrepreneurs Lyon Auvergne-Rhône-Alpes