STOP aux Faux Clics sur Google AdWords !
Cession Entreprise
Vendre entreprise
Le manuel du repreneur Fermer

1. Lancez votre recherche d'annonces d'entreprise :

- Soit directement par mots clés, sous le menu sur n'importe quelle page

- Ou en sélectionnant un secteur ou une région, à partir de la colonne de gauche


2. Consultez les annonces correspondant à votre recherche.

3. Demandez à être contacté pour les offres qui ont retenu votre attention. être recontacté

4a. Vous possédez déjà un compte repreneur sur le site :
Connectez vous sur la colonne de gauche avec votre adresse email et votre mot de passe. Une fois connecté, chaque demande de contact sera transmise automatiquement à nos chargés d'affaires qui vous recontacterons dans les plus brefs délais.

4b. Vous ne possédez pas de compte repreneur :
Créez votre compte via la colonne de gauche, ou via le menu "reprendre une entreprise/créer votre compte". Vous aurez alors le choix de vous définir comme repreneur individuel ou au titre d'une société et de completer votre profil.

L'espace repreneur vous permet :

- d'accéder à la liste des annonces déjà demandées

- d'accéder à la modification libre de votre profil repreneur

- de demander facilement à être recontacté pour plusieurs annonces en un seul click.

conseils d'experts pour renprendre une entreprise Foire aux
questions
mode d'emploi du repreneur Le manuel
du repreneur
Aide pour reprendre une entreprise Nos fiches
conseils
Evaluer votre entreprise Evaluez mon
entreprise
 
 

Sociétés à vendre par région

Entreprise à vendre dans votre région

Des opportunites de reprise

TOUTE L'INFO DE LA CESSION ET REPRISE D'ENTREPRISE - Parcours

Reprise en terrain connu

Par Laurent BIGOT

Publié le lundi 5 juillet 2010

Après plusieurs expériences salariées dans le domaine de la fabrication et de la vente d’échantillons et monodoses, Romain Fillion, 35 ans, a racheté Sicofor en avril 2007. La société conçoit et fabrique des échantillons et monodoses.
Fin 2005, le jeune cadre commence à se poser la question de la création-reprise. D’autant plus volontiers qu’il avait déjà eu le temps d’aguerrir sa fibre entrepreneuriale : « Dès ma première année d’école de commerce, j’avais monté ma boîte avec mon père orthodontiste : nous commercialisions notamment des produits de collage pour les professionnels de son domaine d’activité… » Une « petite » affaire qui générait tout de même 650 k€ de CA ! Quant à la seconde expérience décisive dans le parcours de reprise de Romain Fillion, elle a lieu alors qu’il est salarié du fabricant d’échantillons et monodoses Socoplan : « L’un de nos concurrents avait tenté de se vendre à ma direction ; si bien qu’avec un collègue, nous avions accès au dossier et avions envisagé un moment de reprendre par nous-mêmes. » Le nom de la cible ? Sicofor, la société de Marboué, près de Chartres, à laquelle repense immédiatement Romain Fillion lorsqu’il quitte son dernier emploi salarié.

> Reprise
« Je me suis rapproché d’un ancien collègue devenu consultant en fusions-acquisitions pour qu’il teste anonymement le terrain auprès des cédants de Sicofor et vérifie que l’affaire était toujours en vente », raconte Romain Fillion. Après un premier contact satisfaisant, les premiers éléments concrets et chiffrés du dossier sont étudiés par le repreneur et son conseil dès le printemps 2006, alors qu’est programmée une visite de l’entreprise ; une réunion de négociation a ensuite lieu en juin et une lettre d’intention est signée en août. « Pour ce qui est du prix, nous avons indiqué une fourchette jugée acceptable par le cédant », précise Romain Fillion. Pas d’obstacle majeur au financement par la suite. Mais pour Romain Fillion, c’est après que les choses se gâtent. Lorsque les avocats des deux parties (dont l’oncle du repreneur) entament les discussions sur le plan juridique.

> Point de vue du repreneur
« Ma reprise a failli clasher deux ou trois fois à cause de la question de la garantie de passif, car c’est une étape essentielle qui conditionne la tranquillité postreprise, fait remarquer Romain Fillion. Les discussions se mènent à la virgule près, comme une discussion de marchands de tapis. La signature a pris du retard, les relations se sont tendues avec le cédant et ça a cassé quelque chose. Il avait l’impression que je ne lui faisais pas confiance. Mais, par la suite, j’ai dû ouvrir 18 dossiers en garantie de passif, pour un total de 120 k€ ! ce qui a donné lieu à un contentieux, actuellement en cours de règlement amiable… »

> L’entreprise cible
Créée en 1969, Sicofor (40 personnes, 4,4 M€ de CA) est installée dans la zone d’activité de Marboué, près de Chartres (Eure-et-Loir), depuis 1994. Sur 2700 m² couverts, elle conçoit et fabrique des échantillons et monodoses « vente ». Mais tandis qu’elle se consacrait à 80% à la fabrication de lingettes imprégnées (nettoyant lunettes, rince-doigts) et à 20% seulement aux échantillons et monodoses « vente » cosmétiques, son activité tend à s’inverser. Au point que les produits cosmétiques devraient bientôt représenter 95% du total. Sicofor compte plus d’une centaine de clients, dont Nuxe, Parfums Christian Dior, Pacific Création, Shiseido, Assanis, etc. L’entreprise est membre du pôle de compétitivité Cosmetic Valley.

Affaires à vendre

Chauffage/Sanitaire - Climatisation - Energies renouvelables

Nettoyage Industriel

Bureau d'études VRD/géomètre

Vente de produits liés à l'amélioration de l'habitat

Négoce matériaux construction

Location de camions, camions grues et pelles avec chauffeur

HERE Paris 2017