STOP aux Faux Clics sur Google AdWords !
Cession Entreprise
Vendre entreprise
Le manuel du repreneur Fermer

1. Lancez votre recherche d'annonces d'entreprise :

- Soit directement par mots clés, sous le menu sur n'importe quelle page

- Ou en sélectionnant un secteur ou une région, à partir de la colonne de gauche


2. Consultez les annonces correspondant à votre recherche.

3. Demandez à être contacté pour les offres qui ont retenu votre attention. être recontacté

4a. Vous possédez déjà un compte repreneur sur le site :
Connectez vous sur la colonne de gauche avec votre adresse email et votre mot de passe. Une fois connecté, chaque demande de contact sera transmise automatiquement à nos chargés d'affaires qui vous recontacterons dans les plus brefs délais.

4b. Vous ne possédez pas de compte repreneur :
Créez votre compte via la colonne de gauche, ou via le menu "reprendre une entreprise/créer votre compte". Vous aurez alors le choix de vous définir comme repreneur individuel ou au titre d'une société et de completer votre profil.

L'espace repreneur vous permet :

- d'accéder à la liste des annonces déjà demandées

- d'accéder à la modification libre de votre profil repreneur

- de demander facilement à être recontacté pour plusieurs annonces en un seul click.

conseils d'experts pour renprendre une entreprise Foire aux
questions
mode d'emploi du repreneur Le manuel
du repreneur
Aide pour reprendre une entreprise Nos fiches
conseils
Evaluer votre entreprise Evaluez mon
entreprise
 
 

Sociétés à vendre par région

Entreprise à vendre dans votre région

Des opportunites de reprise

TOUTE L'INFO DE LA CESSION ET REPRISE D'ENTREPRISE - Juridique

Pme en difficulté : une voie à ne pas négliger

Par Delphine BILLOT

Publié le mardi 21 février 2006

> Du nouveau !
La loi de sauvegarde des entreprises en difficulté du 26 juillet 2005 qui remet à plat les procédures collectives, simplifie et élargit les possibilités de cession des entreprises en difficulté, alors même qu'elles ne sont pas encore en cessation de paiement. La règle reste malgré tout le redressement de l'entreprise par ses dirigeants. Le fait que la loi mette l'accent sur la prévention des entreprises en difficulté, lors de la phase de sauvegarde, pourrait par ailleurs rendre leur reprise moins périlleuse, dans la mesure où l'entreprise à céder n'est pas encore dans une situation désespérée.

> Parole d'expert
Albert Reins, pdt de chambre au tribunal de commerce de Paris et délégué général en charge de la prévention des difficultés des entreprises

“La loi de sauvegarde des entreprises a assez peu changé les choses pour les repreneurs : des offres de reprise peuvent toujours être faites dès la procédure de redressement, mais formellement la cession ne peut être prononcée qu'après le prononcé de la liquidation. En revanche la phase de sauvegarde peut être intéressante, puisqu'elle incite à prendre en charge les difficultés en amont, le plus tôt possible. Les entreprises mises sur le marché de la cession seront donc en meilleur état financier qu'auparavant.”

> Une opération délicate
Formellement, les règles de cession restent à peu près les mêmes que dans l'ancienne législation.
Certains regrettent cependant que le repreneur puisse être désigné par le tribunal avant même l'expiration du délai de présentation des offres, ce qui fragilise les candidats. La reprise d'une entreprise en difficulté reste toujours une opération délicate. Les différentes options doivent être envisagées avec soin. Ainsi le choix entre la reprise de l'entreprise avec ses dettes, accompagnée d'un plan d'apurement du passif dans le temps, pourra donner lieu à une négociation parfois plus intéressante que le rachat d'unités de l'entreprise, au prix fort.

> Parole d'expert
Evelyne Gall Heng, présidente du Conseil national des administrateurs et mandataires judiciaires

La loi de sauvegarde des entreprises du 26 juillet 2005 a changé d'optique par rapport aux lois de 1984 – 1985, où soit l'entreprise réalisait son plan de redressement, soit elle était cédée. Aujourd'hui l'objectif est d'arriver à un redressement direct par le chef d'entreprise, mais la cession reste quand même dans certains cas une solution incontournable. Aujourd'hui la cession se déroule pendant la phase de liquidation. Cependant économiquement, il est indispensable que les négociations se déroulent quand l'entreprise est encore en activité, aussi bien pour le chef d'entreprise que pour les repreneurs. Ceci signifie qu'il faudra parfois prendre des décisions de vente très rapidement, quand l'entreprise a encore une valeur. Or il est souvent difficile pour un chef d'entreprise d'accepter cette issue.

Affaires à vendre

Chauffage/Sanitaire - Climatisation - Energies renouvelables

Nettoyage Industriel

Bureau d'études VRD/géomètre

Vente de produits liés à l'amélioration de l'habitat

Négoce matériaux construction

Location de camions, camions grues et pelles avec chauffeur

HERE Nantes 2016