STOP aux Faux Clics sur Google AdWords !
Cession Entreprise
Vendre entreprise
Le manuel du repreneur Fermer

1. Lancez votre recherche d'annonces d'entreprise :

- Soit directement par mots clés, sous le menu sur n'importe quelle page

- Ou en sélectionnant un secteur ou une région, à partir de la colonne de gauche


2. Consultez les annonces correspondant à votre recherche.

3. Demandez à être contacté pour les offres qui ont retenu votre attention. être recontacté

4a. Vous possédez déjà un compte repreneur sur le site :
Connectez vous sur la colonne de gauche avec votre adresse email et votre mot de passe. Une fois connecté, chaque demande de contact sera transmise automatiquement à nos chargés d'affaires qui vous recontacterons dans les plus brefs délais.

4b. Vous ne possédez pas de compte repreneur :
Créez votre compte via la colonne de gauche, ou via le menu "reprendre une entreprise/créer votre compte". Vous aurez alors le choix de vous définir comme repreneur individuel ou au titre d'une société et de completer votre profil.

L'espace repreneur vous permet :

- d'accéder à la liste des annonces déjà demandées

- d'accéder à la modification libre de votre profil repreneur

- de demander facilement à être recontacté pour plusieurs annonces en un seul click.

conseils d'experts pour renprendre une entreprise Foire aux
questions
mode d'emploi du repreneur Le manuel
du repreneur
Aide pour reprendre une entreprise Nos fiches
conseils
Evaluer votre entreprise Evaluez mon
entreprise
 
 

Sociétés à vendre par région

Entreprise à vendre dans votre région

Des opportunites de reprise

TOUTE L'INFO DE LA CESSION ET REPRISE D'ENTREPRISE - Interviews

« Nous travaillons directement avec les cellules spécialisées en prêt professionnel »

Interview de Raoul Grandhomme, président d’Access Crédit Pro

Par Cyril ANDRÉ

Publié le mardi 3 novembre 2009

Quelle est la nature du travail que vous menez pour les porteurs de projets qui font appel à vous ?
Nous sommes le premier réseau spécialisé en courtage et conseils en crédit professionnel, avec 20 agences sur l’ensemble du territoire. Nous menons une action sur trois axes. Avant de présenter les dossiers aux banques, nous les retravaillons. Les repreneurs nous amènent certes des dossiers propres et correctement mis en forme mais ils ne sont pas dans la « langue » du banquier. Nous faisons en sorte que le dossier réponde à toutes les questions de celui-ci. À titre d’exemple, nous effectuons des calculs de risques qu’aurait de toute façon réalisés le banquier. Ceci nous permet aussi d’identifier les points forts et les faiblesses d’un dossier. Nous n’allons évidemment pas cacher ces dernières aux banques, mais nous allons retravailler ces points faibles afin qu’ils ne soient pas rédhibitoires. Car il est très difficile de représenter un dossier à l’établissement bancaire après qu’il ait été refusé une première fois.

Conseillez-vous également le repreneur dans la perspective de son entretien avec le banquier ?
Nous faisons un véritable coaching avec le repreneur afin que sa présentation orale du dossier soit la meilleure possible face au banquier. Ceci permet au porteur de projet de nous donner des éléments qu’il n’aurait pas forcément révélés dans un premier temps au banquier et de pouvoir alors les retravailler. Enfin, nous présentons ce dossier à l’ensemble des banques. Nous travaillons directement avec les personnes compétentes des cellules spécialisées en prêt professionnel. Ceci engendre un gain de temps considérable. Nous évitons ainsi l’échelon de l’agence locale où un conseiller peut, souvent pour de mauvaises raisons, filtrer un dossier qui aurait pu aller jusqu’au bout.

Quelle est aujourd’hui l’attitude des banquiers face aux repreneurs ?
Il s’agit d’une bonne période pour solliciter un prêt car les taux sont très bas. Il est vrai, toutefois, que les conditions d’octroi se sont durcies mais les banques sont finalement revenues à une situation plus logique. Le niveau de l’apport personnel dépend de chaque dossier. Aujourd’hui, il est quasiment impossible d’obtenir un prêt sans un apport minimum de 20 %. Les banquiers, selon le secteur d’activité, peuvent demander jusqu’à 50 ou 60 %. Il faut noter que les systèmes de contre-garanties fonctionnent très bien et permet de sécuriser le projet. Nous les sollicitons nous-mêmes, ce qui nous permet de présenter au banquier un dossier avec une contre-garantie et de gagner ainsi du temps.

Quel est votre mode de rétribution ?
Nous sommes rétribués au résultat. En cas de succès, il faut compter entre 1 et 2 % du montant du prêt. Nos honoraires viennent en déduction dans l'apport de nos clients. Il faut savoir que chaque dossier demande plusieurs jours de travail.

Affaires à vendre

Chauffage/Sanitaire - Climatisation - Energies renouvelables

Nettoyage Industriel

Bureau d'études VRD/géomètre

Vente de produits liés à l'amélioration de l'habitat

Négoce matériaux construction

Location de camions, camions grues et pelles avec chauffeur

HERE Paris 2017