STOP aux Faux Clics sur Google AdWords !
Cession Entreprise
Vendre entreprise
Le manuel du repreneur Fermer

1. Lancez votre recherche d'annonces d'entreprise :

- Soit directement par mots clés, sous le menu sur n'importe quelle page

- Ou en sélectionnant un secteur ou une région, à partir de la colonne de gauche


2. Consultez les annonces correspondant à votre recherche.

3. Demandez à être contacté pour les offres qui ont retenu votre attention. être recontacté

4a. Vous possédez déjà un compte repreneur sur le site :
Connectez vous sur la colonne de gauche avec votre adresse email et votre mot de passe. Une fois connecté, chaque demande de contact sera transmise automatiquement à nos chargés d'affaires qui vous recontacterons dans les plus brefs délais.

4b. Vous ne possédez pas de compte repreneur :
Créez votre compte via la colonne de gauche, ou via le menu "reprendre une entreprise/créer votre compte". Vous aurez alors le choix de vous définir comme repreneur individuel ou au titre d'une société et de completer votre profil.

L'espace repreneur vous permet :

- d'accéder à la liste des annonces déjà demandées

- d'accéder à la modification libre de votre profil repreneur

- de demander facilement à être recontacté pour plusieurs annonces en un seul click.

conseils d'experts pour renprendre une entreprise Foire aux
questions
mode d'emploi du repreneur Le manuel
du repreneur
Aide pour reprendre une entreprise Nos fiches
conseils
Evaluer votre entreprise Evaluez mon
entreprise
 
 

Sociétés à vendre par région

Entreprise à vendre dans votre région

Des opportunites de reprise

TOUTE L'INFO DE LA CESSION ET REPRISE D'ENTREPRISE - Interviews

« Mener une politique de croissance externe est un véritable métier »

Interview de Patrick Aimon, PDG du Groupe Fareneit, repreneur de 18 sociétés

Par Cyril ANDRÉ

Publié le vendredi 14 juin 2013

Quel est, en quelques mots, votre parcours de multi repreneur ?

J’ai commencé comme monteur dépanneur frigoriste jusqu’à la direction générale de la société Cargocaire. Ce groupe a été vendu. Avec quelques collaborateurs, nous avons alors fondé le groupe Fareneit en 2000, spécialisé dans le génie climatique. J’ai vendu ma maison pour ce faire. Puis, en l’espace de 12 ans, nous avons repris 18 entreprises. Mener une politique de croissance externe est un véritable métier. Fareneit compte aujourd’hui 140 salariés et a réalisé l’an dernier un chiffre d’affaires de 20 millions d’euros. Notre objectif est une progression de 5 millions d’euros du chiffre d’affaires d’ici la fin de l’année prochaine.


Avez-vous une même politique d’intégration pour toutes les entreprises que vous reprenez ?

Certaine des entreprises que nous reprenons sont intégrées à la maison mère et d’autres sont filialisées et demeurent donc autonomes. Il y a une vraie réflexion à mener, nous agissons vraiment au cas par cas. A titre d’exemple, nous venons de reprendre Granpas, spécialisée dans les métiers de la couverture et de la plomberie générale qui est devenue une filiale à 100 %. La société a conservé son organisation. A l’inverse, pour une autre société que nous venons aussi de racheter, Setelec, spécialisée dans l’étude et les travaux d’électricité, nous avons décidé de l’intégrer au sein d’une des autres entreprises spécialisée en électricité que nous possédons déjà.


Quels sont pour vous les principaux bénéfices de cette stratégie de croissance externe ?

En particulier depuis le début de la crise, nous sommes bien conscients qu’il est difficile de prendre des parts de marché dans le génie climatique, qui est notre activité initiale. Notre stratégie a donc été de proposer à nos clients des offres réunissant toutes les activités liées aux lots techniques des bâtiments comme en électricité, plomberie et couverture. Nous pouvons donc proposer à nos clients traditionnels une offre de prestations élargie. Grâce à ces synergies, nous sommes parvenus à maintenir notre rentabilité. Evidemment, les reprises nous permettent de racheter du chiffre d’affaires mais aussi un portefeuille clientèle.


Sur quels critères sélectionnez-vous les entreprises que vous rachetez ?

Sur les 18 entreprises que nous avons rachetées, trois l’ont été à la barre du tribunal. La majorité de nos reprises se fait en raison du départ en retraite du cédant. Nous avons évidemment quelques critères pour sélectionner les dossiers. A titre d’exemple, il faut que l’entreprise soit située en Ile-de-France, il faut qu’il y ait de la maintenance et que l’entreprise travaille exclusivement avec des professionnels. Mais tout dépend du rapport humain qui peut s’établir avec le cédant. Il y a souvent beaucoup d’affectif et je profite du fait que généralement les cédants rechignent à vendre à un grand groupe.

Pouvez-vous conserver au sein de votre groupe l’ensemble des salariés des entreprises que vous rachetez ?

Pour moi, le rachat d’une entreprise est avant tout une affaire humaine. Bien entendu, le niveau du prix compte mais la nature du projet de l’entreprise est bien plus important. Y compris pour des reprises à la barre, je reprends l’ensemble des salariés. Nous avons une politique de promotion interne bien développée. Nous ne sommes pas dans l’industrie, dans nos métiers, la main d’œuvre de qualité est difficile à trouver. Donc nous rachetons des entreprises avec des hommes de qualité et nous les conservons. Nous reprenons d’abord du capital humain. Nous avons encore des acquisitions à réaliser mais nous faisons également de la croissance organique.


Dans cette conjoncture économique particulière, est-il plus difficile de trouver des dossiers ?

Depuis quelques temps, je vois passer davantage de dossiers. J’ai vraiment le sentiment qu’avec la crise, beaucoup de dirigeant en ont un peu assez de travailler pour ne pas gagner d’argent. Alors, s’ils peuvent se le permettre, ils préfèrent céder leur entreprise.

Affaires à vendre

Chauffage/Sanitaire - Climatisation - Energies renouvelables

Nettoyage Industriel

Bureau d'études VRD/géomètre

Vente de produits liés à l'amélioration de l'habitat

Négoce matériaux construction

Location de camions, camions grues et pelles avec chauffeur

HERE SDE 2018