STOP aux Faux Clics sur Google AdWords !
Cession Entreprise
Vendre entreprise
Le manuel du repreneur Fermer

1. Lancez votre recherche d'annonces d'entreprise :

- Soit directement par mots clés, sous le menu sur n'importe quelle page

- Ou en sélectionnant un secteur ou une région, à partir de la colonne de gauche


2. Consultez les annonces correspondant à votre recherche.

3. Demandez à être contacté pour les offres qui ont retenu votre attention. être recontacté

4a. Vous possédez déjà un compte repreneur sur le site :
Connectez vous sur la colonne de gauche avec votre adresse email et votre mot de passe. Une fois connecté, chaque demande de contact sera transmise automatiquement à nos chargés d'affaires qui vous recontacterons dans les plus brefs délais.

4b. Vous ne possédez pas de compte repreneur :
Créez votre compte via la colonne de gauche, ou via le menu "reprendre une entreprise/créer votre compte". Vous aurez alors le choix de vous définir comme repreneur individuel ou au titre d'une société et de completer votre profil.

L'espace repreneur vous permet :

- d'accéder à la liste des annonces déjà demandées

- d'accéder à la modification libre de votre profil repreneur

- de demander facilement à être recontacté pour plusieurs annonces en un seul click.

conseils d'experts pour renprendre une entreprise Foire aux
questions
mode d'emploi du repreneur Le manuel
du repreneur
Aide pour reprendre une entreprise Nos fiches
conseils
Evaluer votre entreprise Evaluez mon
entreprise
 
 

Sociétés à vendre par région

Entreprise à vendre dans votre région

Des opportunites de reprise

TOUTE L'INFO DE LA CESSION ET REPRISE D'ENTREPRISE - Interviews

« Le profil du repreneur doit vraiment être en adéquation avec la cible »

Interview de Nathalie Berthier, chargée d’affaires au sein du cabinet Intercessio

Par Cyril ANDRÉ

Publié le mardi 13 janvier 2009

Depuis le début de la crise, l’attitude des cédants a-t-elle changé ?
Les cédants ont bien pris conscience que les banquiers sont devenus frileux et qu’en conséquence, eux-mêmes peuvent difficilement demander un prix déraisonnable pour leur entreprise. Les cédants savent parfaitement qu’aujourd’hui, chaque proposition qui leur est faite doit véritablement être étudiée au plus près. Beaucoup me disent qu’ils sont d’autant plus vendeurs aujourd’hui qu'ils ne se sentent pas prêts à affronter de longs mois d’une conjoncture difficile. Toutefois, je ne constate pas encore de réelle baisse du prix annoncé, mais il est clair que les cédants s’attendent à d’importantes négociations.

Les cibles continuent-elles à se vendre ?
Une PME saine avec un résultat récurrent se vendra toujours. Mais si la cible est en moins bonne santé, le banquier sera amené à demander au repreneur un apport personnel et des garanties plus importants. Plus que jamais, les banques ont besoin de savoir ce qu’il y aura à court et moyen terme dans le carnet de commandes de l’entreprise à reprendre. Or, il est vrai qu’aujourd’hui, la grande majorité des dirigeants de PME que je rencontre, en particulier dans les services, disent qu’ils naviguent vraiment à vue. Ils s’avouent tout à fait incapables d’estimer leur chiffre d’affaires pour le premier semestre de cette année.

Quels conseils donner aujourd’hui au repreneur ?
En ces temps de crise, bien entendu le repreneur doit se montrer d’autant plus motivé, mais surtout son profil doit vraiment se trouver en adéquation avec la cible. Il ne faut pas chercher à reprendre dans des secteurs que l’on ne connaît pas, dans lesquels on n’a pas de réseau. Une chose est certaine : le repreneur ne doit pas arrêter ses recherches en raison de la crise. Dans toute crise, des entrepreneurs et des entreprises ont réussi à tirer leur épingle du jeu.

Affaires à vendre

Chauffage/Sanitaire - Climatisation - Energies renouvelables

Nettoyage Industriel

Bureau d'études VRD/géomètre

Vente de produits liés à l'amélioration de l'habitat

Négoce matériaux construction

Location de camions, camions grues et pelles avec chauffeur

HERE Paris 2017