STOP aux Faux Clics sur Google AdWords !
Cession Entreprise
Vendre entreprise
Le manuel du repreneur Fermer

1. Lancez votre recherche d'annonces d'entreprise :

- Soit directement par mots clés, sous le menu sur n'importe quelle page

- Ou en sélectionnant un secteur ou une région, à partir de la colonne de gauche


2. Consultez les annonces correspondant à votre recherche.

3. Demandez à être contacté pour les offres qui ont retenu votre attention. être recontacté

4a. Vous possédez déjà un compte repreneur sur le site :
Connectez vous sur la colonne de gauche avec votre adresse email et votre mot de passe. Une fois connecté, chaque demande de contact sera transmise automatiquement à nos chargés d'affaires qui vous recontacterons dans les plus brefs délais.

4b. Vous ne possédez pas de compte repreneur :
Créez votre compte via la colonne de gauche, ou via le menu "reprendre une entreprise/créer votre compte". Vous aurez alors le choix de vous définir comme repreneur individuel ou au titre d'une société et de completer votre profil.

L'espace repreneur vous permet :

- d'accéder à la liste des annonces déjà demandées

- d'accéder à la modification libre de votre profil repreneur

- de demander facilement à être recontacté pour plusieurs annonces en un seul click.

conseils d'experts pour renprendre une entreprise Foire aux
questions
mode d'emploi du repreneur Le manuel
du repreneur
Aide pour reprendre une entreprise Nos fiches
conseils
Evaluer votre entreprise Evaluez mon
entreprise
 
 

Sociétés à vendre par région

Entreprise à vendre dans votre région

Des opportunites de reprise

TOUTE L'INFO DE LA CESSION ET REPRISE D'ENTREPRISE - Interviews

Interview de Jean-François Roubaud, président de la CGPME

Par Jean-Claude DIDIER

Publié le mercredi 28 mars 2007

> Comment percevez-vous le discours de Ségolène Royal sur les entreprises ?
Ce discours est profondément ambivalent. Au premier abord, on ne peut qu’être d’accord avec des formules du type "je veux être la Présidente de la France qui entreprend".
Mais après examen des 100 propositions de la candidate, les entreprises et leurs organisations représentatives sont amenées à porter un jugement beaucoup plus critique. Il en est ainsi de la "suppression du CNE", qui a pourtant relancé la création d’emploi dans les entreprises de moins de 21 salariés (de l’ordre de 60 000 à 70 000 emplois nets créés) ou encore de la proposition de "faire du CDI la règle" en matière de contrat de travail, ce qui aboutirait à la suppression du CDD et du contrat de travail temporaire, éléments de souplesse indispensables dans une économie développée. En ce qui concerne "la modulation des aides aux entreprises et des exonérations de cotisations (patronales) sociales en fonction de la nature des contrats de travail", elle risque d’être, dans les faits, inapplicable. Il faudrait en effet, notamment, que cette modulation suive quasiment au jour le jour l’évolution des effectifs et des formules de contrat de travail dans les entreprises pour être mise en œuvre, ce qui est pratiquement impossible.

> Que pensez-vous de la proposition de Nicolas Sarkozy de déduire une somme de l’ISF, par exemple jusqu’à 50 000 euros à condition de l’investir dans les PME ?
A notre sens, une telle mesure aurait pour objectif principal de favoriser l’investissement direct et réel dans les petites entreprises. L’impôt de solidarité sur la fortune (ISF) est devenu aujourd’hui un impôt complexe, source de fuite des capitaux. D’une part, le dispositif envisagé permettrait à cet impôt d’être mieux compris tout en étant plus viable sur le plan économique. D’autre part, il aurait également pour incidence de renforcer les fonds propres des PME.

> Quel jugement portez-vous sur la proposition de François Bayrou de donner la possibilité d’embaucher deux salariés sans conditions sociales ?
On peut toujours imaginer une formule permettant "d’embaucher deux salariés sans charges sociales". Toutefois, deux remarques critiques s’imposent immédiatement. D’abord, une telle proposition est contradictoire avec d’autres intentions affichées par François Bayrou qui prévoit de réserver les exonérations de charges sociales aux PME. Ensuite, cette mesure a le défaut d’être provisoire.

Affaires à vendre

Chauffage/Sanitaire - Climatisation - Energies renouvelables

Nettoyage Industriel

Bureau d'études VRD/géomètre

Vente de produits liés à l'amélioration de l'habitat

Négoce matériaux construction

Location de camions, camions grues et pelles avec chauffeur

HERE Paris 2017