STOP aux Faux Clics sur Google AdWords !
Cession Entreprise
Vendre entreprise
Le manuel du repreneur Fermer

1. Lancez votre recherche d'annonces d'entreprise :

- Soit directement par mots clés, sous le menu sur n'importe quelle page

- Ou en sélectionnant un secteur ou une région, à partir de la colonne de gauche


2. Consultez les annonces correspondant à votre recherche.

3. Demandez à être contacté pour les offres qui ont retenu votre attention. être recontacté

4a. Vous possédez déjà un compte repreneur sur le site :
Connectez vous sur la colonne de gauche avec votre adresse email et votre mot de passe. Une fois connecté, chaque demande de contact sera transmise automatiquement à nos chargés d'affaires qui vous recontacterons dans les plus brefs délais.

4b. Vous ne possédez pas de compte repreneur :
Créez votre compte via la colonne de gauche, ou via le menu "reprendre une entreprise/créer votre compte". Vous aurez alors le choix de vous définir comme repreneur individuel ou au titre d'une société et de completer votre profil.

L'espace repreneur vous permet :

- d'accéder à la liste des annonces déjà demandées

- d'accéder à la modification libre de votre profil repreneur

- de demander facilement à être recontacté pour plusieurs annonces en un seul click.

conseils d'experts pour renprendre une entreprise Foire aux
questions
mode d'emploi du repreneur Le manuel
du repreneur
Aide pour reprendre une entreprise Nos fiches
conseils
Evaluer votre entreprise Evaluez mon
entreprise
 
 

Sociétés à vendre par région

Entreprise à vendre dans votre région

Des opportunites de reprise

TOUTE L'INFO DE LA CESSION ET REPRISE D'ENTREPRISE - Interviews

« Il vaut mieux se mettre d’accord sur un prix le plus en amont possible »

Interview de Carine Gendreau, expert-comptable associé au sein du cabinet DBF Audit

Par Cyril ANDRÉ

Publié le mercredi 17 juin 2009

Depuis le début de la crise, constatez-vous une diminution du nombre d’opérations de transmission ?
Il y a eu un ralentissement depuis l’automne 2008 sur nos missions de transmission qui s’explique par un double phénomène. D’une part, les repreneurs se disent qu’ils ne vont pas se baser que sur des multiples de chiffres futurs, car ils anticipent une baisse, et donc ils ne veulent pas surpayer une cible et connaître des difficultés pour rembourser par la suite leur dette senior. D’autre part, les cédants ne sont pas encore réellement prêts à baisser le prix de cession.

Le repreneur peut-il s’attendre à une vraie baisse des valorisations dans les mois à venir ?
Je pense qu’il peut y avoir une baisse en fonction de l’actif. Mais il y a encore des entreprises qui progressent, pour lesquelles les multiples vont pouvoir s’appliquer. Pour les entreprises qui pâtissent de la crise et dont les chiffres sont en baisse, il devrait y avoir une incidence mathématique sur les primes de risque donc les ratios devront être différents. Même si cédant et repreneur parviennent à se mettre d’accord sur un prix survalorisé, ce sont les investisseurs, banquiers ou capitaux risqueurs, qui ne suivront pas. Il vaut mieux se mettre d’accord sur un prix le plus en amont possible afin d’éviter que cet élément ne bloque l’opération trop tardivement. On peut trouver des solutions telles que le complément de prix.

Les repreneurs peuvent-ils toujours trouver de l’argent auprès des banques ?
Si un bon prix a été trouvé et que le repreneur peut rassurer le banquier, car il sait qu’il y a un développement possible de l’activité, il n’y aura pas de difficulté pour trouver des fonds. Certes, les banques se montrent plus vigilantes qu’auparavant, mais elles continuent à financer.

Affaires à vendre

Chauffage/Sanitaire - Climatisation - Energies renouvelables

Nettoyage Industriel

Bureau d'études VRD/géomètre

Vente de produits liés à l'amélioration de l'habitat

Négoce matériaux construction

Location de camions, camions grues et pelles avec chauffeur

HERE Paris 2017